barrez-vous !

hôtel 13
l'altapura

par Céline Leclaire - 3 mai 2018

premier de la classe

A 2300m d’altitude, l’Altapura est le premier 4 étoiles (5 aujourd’hui) à conquérir les sommets de Val Thorens. Et pas le dernier à rejoindre la famille Sibuet…

Une farandole de vieux skis en bois, ambiance vintage! Voilà sur quoi notre regard est tout de suite happé quand on pousse la porte de l’Altapura. Ce mur qui annonce la couleur a été imaginé par Jean-Louis Sibuet comme une véritable œuvre d’art serpentant au cœur de l’hôtel, telle la piste de boardercross à portée de spatules de l’établissement! La touche de la famille Sibuet, on la retrouve d’ailleurs partout…

Si le nom de celle-ci ne vous est pas inconnu, c’est normal! Leur histoire a débuté il y a plus de 30 ans à Megève...

Dans la famille Sibuet, je demande les parents! Jocelyne et Jean-Louis Sibuet se lancent en 1981 dans l’aventure hôtelière avec un petit hôtel de charme qu’ils ennoblissent en y cultivant un art de vivre à la montagne qui leur est cher. En 1989, ils posent les pierres des Fermes de Marie, 9 chalets reliés offrant 70 chambres : tout le contraire des palaces impersonnels, leur souhait est d’associer luxe et simplicité, avec leur touche perso dans la déco.

Puis, c’est dans une avalanche d’activités qu’ils se laissent entraîner pour être aujourd’hui à la tête d’un empire avec l’Hôtel Mont-Blanc et le lodge Park à Megève, la Bastide de Marie dans le Luberon, la Cour des Loges à Lyon, la Villa Marie à Saint-Tropez et celle de Saint Barth dernièrement... et l’Altapura à Val Thorens. Parallèlement, Jocelyne Sibuet développe toute une gamme de soins de beauté aux plantes, Pure Altitude, et Jean-Louis se lance dans le vin sur le Domaine de… Marie, bien sûr !

MARIE A TOUT PRIS !

Dans la famille Sibuet, je demande les enfants... Nicolas préside désormais la société. Passionné d’architecture, c’est lui qui a géré la rénovation de l’Hôtel des Dromonts à Avoriaz par exemple.

Quant à la fille, vous l’aurez compris, il s’agit de Marie ! Actuellement directrice générale du groupe Sibuet, elle revient sur l’origine de l’Altapura : “Notre famille étant originaire de Megève, nous avons déjà le territoire alpin bien ancré dans nos veines. Val Thorens se lançait dans le développement de l’hôtellerie haut de gamme et la Société des remontées mécaniques de la station, aujourd’hui propriétaire des murs, cherchait un exploitant hôtelier. C’était un vrai challenge pour nous, on voyait bien le pouvoir d’attraction de cette station de haute altitude, mais on avait du mal à se projeter à l’époque !”

Le défi était lancé, la famille y slaloma avec brio, chacun à sa tâche : “Il y avait toute une histoire à créer, on s’est alors inspiré du lieu pour le côté nordique, tout en y amenant une architecture récente”, explique Marie Sibuet. “On a tout fait à 100% avec nos propres équipes de chantier qui nous accompagnent pour tous nos projets. Mon père et mon frère ont suivi les travaux au quotidien. C’est eux qui ont fait les plans, qui ont réalisé le mobilier sur mesure : les chaises façon Charlotte Perriand comme le plafond du restaurant des Enfants Terribles. Ma mère a choisi les couleurs, notamment le violet, le code couleur de l’hôtel que l’on va retrouver partout par petites touches.”

HOME SKI HOME

Un style nordique, un équipement high tech dans tous les coins, du bois clair avec des touches pepsy, une exposition des œuvres du photographe montagnard Tristan Shu dans les couloirs, des services au top du top pour toute la famille et même le chien… “L’idée était de faire, comme dans tous nos établissements, un lieu où on aimerait partir et séjourner nous-même !”

Ici, il fait bon se retrouver autour d’un jeu de société dans le salon, faire une partie de photobooth dans une vieille télécabine, laisser les enfants à la Kids concierge le temps de savourer quelques fruits de mer aux Enfants Terribles ou une fondue à l’ail des ours à La Laiterie… Des sensations pures !

+ d’infos :
altapura
.fr

Photos : Ludovic Di Orio, T.Shu, L. Brandajs