bon sang de bon sens

la chasse aux oxydants

par Delphine Guilloux - 14 juil. 2019

ma jeunesse dans mon assiette

AVOUONS-LE, NOUS CARESSONS TOUS LE DOUX PROJET DE VIEILLIR LE MIEUX POSSIBLE. AVOIR UNE LONGUE VIE SANS PROBLÈMES DE SANTÉ, SANS SUBIR CETTE DÉGÉNÉRESCENCE QUI AMOINDRIT ET NOUS REND DÉPENDANTS DE NOS PROCHES... L’ALIMENTATION ANTIOXYDANTE PERMETTRAIT DE LUTTER CONTRE LE VIEILLISSEMENT PRÉMATURÉ... ET SI NOUS FAISIONS LE POINT ?

Tout d’abord, il faut comprendre que l’acidification de notre organisme est une cause d’inflammation qui libère plus de radicaux libres, et donc accélère le vieillissement cellulaire. Un peu comme des lacets de chaussures qui s’usent au fur et à mesure qu’on les utilise, et qui finissent par s’abîmer, puis carrément par casser, c’est le processus d’oxydation. Un antioxydant va donc agir sur l’oxydation en piégeant les radicaux libres, qui sont des molécules d’oxygène agressives. Par ce processus, l’antioxydant agit à la fois sur l’inflammation, susceptible de provoquer des pathologies chroniques dans l’organisme, et sur le vieillissement cellulaire.
Bien sûr, des agents extérieurs comme la pollution de l’air, les rayons UV, la consommation d’alcool ou de tabac, le stress ou une pratique sportive intensive, sont une cause de vieillissement. Mais le principal responsable se trouve dans notre alimentation trop sucrée, et trop pauvre en nutriments.

L’ALIMENTATION ANTIOXYDANTE

En principe, une alimentation suffisamment riche en fruits, légumes, protéines, oléagineux et légumineuses devrait suffire pour nous protéger d’un vieillissement prématuré. Bien entendu, ceci est vrai dans un monde où la nourriture qui nous est proposée est suffisamment riche en minéraux, vitamines et oligo-éléments. Ce qui n’est pas toujours le cas. En effet, les fruits et légumes produits pour la grande distribution poussent hors sol et sont abreuvés de produits chimiques. La plupart n’ont pas le temps d’arriver à maturation, or c’est précisément à ce moment-là que les nutriments se développent.
Voilà pourquoi, depuis quelques années, les aliments particulièrement riches en antioxydants ont autant de succès. En réalité, un aliment antioxydant est tout simplement un aliment très riche en nutriments.

LES ALIMENTS À PRIVILÉGIER :

  • -  racines de curcuma et de gingembre
    -  les petits fruits rouges : myrtilles, cassis, groseilles, framboises
    -  les légumes à feuilles vertes et les brocolis
    -  les betteraves crues
    -  les petits poissons gras de mers froides : harengs, sardines maquereaux...
    -  les bouillons de volaille non dégraissés pour leur teneur en glutamine qui répare la muqueuse intestinale
    -  les noix, noisettes, pistaches et amandes, non salées
    -  les huiles végétales de bonne qualité : olive, lin, colza, noix, noisettes.

Attention, les radicaux libres sont aussi utiles à notre organisme. Notre système immunitaire a recours à eux pour se défendre contre des bactéries ou des virus. Lorsque les radicaux libres (pro-oxydants) dépassent les antioxydants, cela aboutit à un état de stress oxydatif. Tout est question d’équilibre !

Delphine Guilloux
Naturopathe et Iridologue