c.o.d.

ebenessence voit la vie en vert

par Magali Buy - 14 nov. 2019

vegetal' in

VOUS RÊVEZ D’UN JARDIN JAPONAIS OU D’UN TOTEM ZEN DANS VOTRE SALLE À MANGER ? VOUS N’AVEZ PAS LA MAIN VERTE ET ÊTES EXPERTS EN FICUS DESSÉCHÉS ? NE TOUCHEZ PLUS À RIEN, LIONEL CATTIN, ÉBÉNISTE VÉGÉTAL ANNÉCIEN PRO DU 2 EN 1, VOUS SORT DU PÉTRIN !

Et si on commençait par faire place nette et s’organiser ? Chez Le designer en tous cas, pas le choix. Tout est question d’atmosphère et surtout tout est très aseptisé ! Du gris, du blanc, des lignes aiguisées, des carrés, des rectangles, des consoles et des étagères pile à l’équerre, j’ai l’impression d’entrer dans une maison catalogue quand je passe la porte. Chaque objet est posé dans un angle bien précis, commode, guéridon ou petit tabouret, optimisés au millimètre carré. Et c’est dans son appartement - cobaye -qu’il a passé au crible les détails de son tout nouveau projet, avant de mettre tout le monde au vert. Un tiroir ouvert, une table vitrée ou une jardinière miniaturisée, il allie le travail du bois à une végétation explosive, bienvenue chez Gepeto dans la jungle... bien rangée !

ÇA VOUS BRANCHE ?

Avec 20 ans d’expérience, Lionel sait ce qu’il veut, bonne chance à qui essaiera de l’en déroger ! Dans sa tête, tout est ficelé, anticipé, paré au moindre aléa, et son apprentissage n’y est sûrement pas étranger. Après des études d’ébénisterie de pointe, il travaille 7 ans chez Marcel Candolfi -double MOF ébéniste- avant de changer de cap, direction la Suisse, dans une entreprise en agencement intérieur de luxe. Pendant 13 ans, il côtoie l’exigence et la rigueur, le souci du détail, l’excellence des prestations haut de gamme. Pas de droit à l’erreur, il faut se renouveler sans cesse, être à l’affût des dernières tendances, Lionel se prend au jeu, impossible d’en sortir indemne ! De challenge en challenge, il assoit son savoir-faire et finit par se lancer un défi à lui-même : déclarer la guerre à sa créativité et trouver son propre style, l’alliance d’une ligne de mobilier en bois et d’une végétal touch : plutôt branché, non ?

EN FRICHE...

Décembre 2017, il quitte son poste genevois et triture son projet sous toutes les coutures. L’idée il l’a, il prend des risques à tout planter, mais il a prévu son recyclage au cas où, pas de panique, il gère la situation ! -étonnant ?-. Il met son cerveau en branle, cherche la meilleure optique. Il aime le beau, le contemporain géométrique classe et clinquant, Ebenessence prend forme, y’a plus qu’à. Lionel crée une ligne de mobilier en bois, droit et moderne, dans des tons neutres, une sobriété assumée qui permet d’oser la fantaisie. Lichen, mousse, petits feuillages et j’en passe, il intègre à ses créa’ des bosquets miniatures ou des chemins de table, jardins japonais ou petits bouquets chlorophylés et ça claque, on ne voit que ça ! Oui mais Lionel, c’est bien gentil, mais on arrose comment ? Des fougères incrustées dans du bois, ça coule et ça pourrit !

L’ARROSEUR ARROSÉ

Bien vu Einstein ! Sauf qu’il a pensé à tout... rien ne s’arrose. “C’est du végétal stabilisé. Une véritable plante ramassée à maturité, la plupart dans des forêts protégées, sans pesticide. Il y a environ 300 espèces d’une qualité irréprochable, traitées pour être utilisées. Et de manière générale (sauf pour le lichen), ça se passe par capillarité. La plante est récoltée et placée en immersion dans un bain 100% écolo, à base de glycérine d’eau et d’alcool. La sève fait vase communicant avec la solution, et les végétaux sont en quelques sortes embaumés”. Des plantes dans le formol, on aura tout vu !
A partir de là, c’est porte ouverte à tout, Lionel en colle partout. De ses meubles et objets en mini série, aux commandes personnalisées, rien ne lui fait peur. “Quand j’ai travaillé en Suisse, j’ai côtoyé des grands noms de la haute couture et découvert l’univers de la mode et des tendances. J’ai trouvé très intéressant de garder le concept et de l’appliquer aux meubles. Chez moi, comme chez un couturier, on choisit son essence de bois, son végétal, sa couleur, sa texture, il faut qu’il y ait toujours quelque chose de personnel.” La couleur aussi ? Mais les végétaux, c’est plutôt vert en général, ça marche comment ? Vous les laquez? “Pas du tout ! Je veux que ce soit éco responsable et le plus naturel possible. La colle est la plus bio du marché, à bas les vernis odorants hyper nocifs pour la santé, pour le reste, c’est pareil. Les végétaux sont teintés avec des colorants alimentaires, zéro toxicité !”.
Pas d’eau, pas d’engrais, pas de taille ni de feuilles à ramasser, c’est utile, agréable ou les deux à la fois. Du bois, de la couleur, de la modernité et une pièce unique en sus, j’en ferais bien une forêt moi, c’est possible ?
De ses tables d’appoint aux lampes de chevet, pour le quarantenaire, aujourd’hui, c’est aussi une idée. Grâce au lichen et ses vertus acoustiques sans précédent, il se lance à la conquête de l’aménagement intérieur et revient à ses premières amours. Claustra, mur ou paravent pour séparation, se mettre au vert et à foison, c’est son affaire !

 

+d’infos: ebenessence.com