ça m'énerve

ras les (b)urnes !

par Béatrice Meynier - 22 mai 2017

ras les (b)urnes !

Ils ne pensent qu’à ça... Depuis des mois, c'est la tension dans la crainte de l'abstention. Envahissant tous nos espaces, la vie publique s’étale en version impudique et mode médiatique. Trustant le petit écran, la politique (se) déchaîne sur toutes les chaînes. S’attachant aux bulletins de vote autant qu’à ceux d’information, les candidats s’enchaînent sur les ondes radios. Et pas avares de communiqués (en un mot hein, quoique !), les journaux se dépêchent (AFP) de leur faire bonne ou mauvaise presse.

Pour faire tomber un maximum d’électeurs dans le panneau, les affiches se collent et racolent. Le café du commerce est devenu celui des commères, on déblatère, on met par terre, on encense ou on balance. Les réseaux sociaux véhiculent claques et bravos, à grands coups de compliments (d’enquête). Manipulant les chiffres, les sondages se décryptent selon son camp... et ping, on tente le missile avec les statistiques ! On se bat avec des hauts et des débats, et on nous rebat les oreilles avec des histoires d’oseille.

Programmes éculés pour esprits reculés, promesses surévaluées avec budgets décimés, primaires dont le résultat est secondaire, en brèves ce sont en majorité magouillages, commérages, et crises de rage à tous les étages. De vrais ébats entre kings de l’Ena pour s’assurer le prochain quinquennat. En terre d’Hollandie, tout le monde veut le fromage ! Envers ces politic(h)iens de tous poils, il y a vraiment de quoi faire une crise de foi.

Et même si certains s’exclament « ne Mélenchon pas les torchons et les serviettes », Hamon tour je m’insurge. Je sens que je vais juste prendre Le Pen de dire « Fillon à toute allure, éloignons-nous de ce Macroncosme au plus (Ar)thaud ».

D’autant qu’on est dans de beaux draps ! C’est en tout cas ce qu’insinue une marque de préservatifs : ces adeptes du redressement productif n’incitent pas forcément à monterlabourge, mais déclinent la France, enfin plutôt la Gaule, en version érection présidentielle. Sur leurs emballages, on glisse d’Europe écologie les Verges à Mapine Présidente, en passant par Turlute Ouvrière, Fist National, En levrette ! avec Macro 2017, François Pilon La France dressée, Mouvement de Mes couilles, La Fesse Insoumise, jusqu’au vrai Plan Sexe façon PS !

Je vous l’avais dit, la politique fait vraiment son lit partouze. Ceci étant, finalement quitte à évoquer ce qui capote, autant que ce soit au pieu, plutôt qu’en haut lieu. Allez sans ranculne, un petit Poutou pour se dire au-revoir ?...