coin g

j'ai testé adopteunmec

par Magali Buy - 9 oct. 2016

adopt' émoi

Se retrouver sur le marché, le vent en poupe, toutes dents dehors, l’envie de se sentir belle désirable, un brin palpable ? Célibataires ingénues et intriguées haut les cœurs, visons les coutures, faites vos courses, faites vos jeux, c’est l’ode à la luxure !!!

Copines aguerries et conseil averti, tu fais comme tout le monde, histoire de. A grandes enjambées, tu mets la gomme et te connectes au supermarché de l’homme.

CHEVAUCHÉE FANTASTIQUE

Ici, pas besoin de dossier pour l’adopter, aussitôt dit, aussitôt fait, t’en as ras la charrette dorée. Un charme ? T’achètes ou hop dans les rayons expédié.
L’homme marchandise donne-moi ton corps que j’te retourne et que j’t’enfourne. Besoin de prendre une tringle, tu peux y aller, pas sûr que tu grimpes aux rideaux, par contre pompon, plumeau ou balayette dans les profondes contrées, c’est assuré !

RAISON ET PRÉCIPICE

Raie sur l’côté, voici l’homme perché, celui qui écoute encore les Poetic Lover et qui, en 48 heures, t’appelle femme, veut te faire un Brandon ou Brenda en dedans, met des slips kangourous et repasse ses mouchoirs vieille France, trous de mites 4ème génération... Tanguy à maman, gosse au tournant !

Vient ensuite le métro sexuel... Pot de gel en poche, anti-rides, crème de jour, crème de nuit, gomina, lubrifiant, préservatif spécial tunning, planning préparé à l’avance, pas d’écart, sait-on jamais, que la mèche dérape... Celui-là fait l’amour comme dans les livres, au millimètre et à heure fixe, toujours après la douche, sinon c’est sale...

Puis au fond du fond, tu as l’homme amoureux de ton profil, il sait que tu es merveilleuse, le fantasme de ses nuits, le rêve de toute une vie. Il t’envoie des pokes, il oublie même qu’il a une femme, il perd la tête, il te veut là tout de suite, à la sauvage, tel un piment de Cayenne dans un corps chaste ! Ça brûle, c’est mal.

ORGASME PLATONIQUE

Soudain, la consternation. Dans la course au Caddie®, le rivale interdit, l’homme qui a l’âme d’une femme... Il t’écoute, pense comme toi, mange comme toi, refait ta déco, t’appelle ma chérie avec une délectation insoupçonnée. Lui, sait se servir d’une perceuse et poser le vernis à ongles, c’est ton pote gay... Reluque les mêmes paires de fesses que toi, te demande si t’es habillée avec la nappe du salon ou les draps de ta mère, lui, à qui tu montres ta culotte dernier cri, celle que tu réserves au rencard béni, il te colle, te donne même des conseils sur l’homme quand il pense que tu n’sais pas, te fait gobiller des yeux dans son Kamasutra interprété !!! Sacré travail de gainage au panier, il vient juste flairer le gibier!

OSMOSE TANTRIQUE

Mais quand vient l’homme qui a la dalle, détale ! Il te séduit, il est sympa, tu ne le vois pas venir, parce qu’il est malin aves ses grands discours en velours. Mais halte ! D’un coup sec et sans transition, tournicoti, tournicoton, vent tournant, mots dégoulinants, il te parle de son anatomie, de ce qu’il va te faire, là, en grognant comme un félin en rut, t’arrache tout dans la foulée, te secoue version raz-de-marée ma poule ça déborde, te bave dessus en porc affamé, te fait des trucs ridicules en «ou» bisouillou, calinou, chatouillou, hibou, genou, caillou, ou des dégueulasses genre pas polis dans ma bouche jolie, en «asse» ou «ope», ça vous aiguille, c’est au choix. Tout ça à distance, en onomatopées, sans l’image ni le son s’il vous plaît ... plan orsec pour les régimes secs !

Enfin, le drame, l’inaccessible compliqué, le charmant, attentionné, drôle aussi. Lui, il te retourne le cerveau et te donne juste l’impression agaçante qu’il n’a rien compris aux femmes, alors qu’en fait, Mars et Vénus, il a tout pigé...

Et c’est là que le mystère opère, sors tes rames, ta pelle et tes gants Mapa®, l’Everest t’attend à grands pas !

© Olly