éditoLARAPORTEUSE

Lara Ketterer
Lara Ketterer
meneuse de revue
6 déc. 2019

C'est ma tournée !

Il était tard, très tard et nous étions encore accoudées au bar, à refaire le monde, totalement défaites. Mais après 3 nouvelles tournées pur malt, le terre tournait nettement plus rond, merci.

Complètement rondes aussi, nous étions, contre toute attente, devenues des génies ! C’est fou comme tout paraît fluide quand la bande est Scotchée. “Eh, les filles, si on aidait Lara à sortir son prochain mag ? Il lui faut un bon sujet pour une fois...” Fanny, plus ardante que jamais, commanda la suivante. “Si la faim vient en mangeant, le début en buvant, élémentaire, non ?” Coco insista pour prendre la n°5. Vanessa était aux anges... “Mais oui, d’autant qu’on a un tandem de pros dans l’équipe, hein ?”

Tous les regards se tournèrent vers Anne qui, elle, n’y voyait plus sin clair. Quant à Elise, ma pauvre Lucette, elle éprouvait l’émail des sanitaires, des fois qu’elle y trouve un scandale...“Je crois qu’on les a perdues”, reconnut Jeannie qui, question ravito, en connaissait un rayon.

Un rien chancelante, Angela se risqua :“und zi dans ce makasine, on barlait de der hembreinte carpone du père Noël ?” Laure, la seule qui tournait à l’eau, plongea la tête la première : “Et on pourrait dénoncer l’opération écolo-marketing autour des costumes verts des lutins !” Silence général dans le troquet. “Ça casse pas trois pattes à un connard, ton truc, Laure”, lacha notre Rita mise sous Coke. “Ni à une connasse”, renchérit Camille. Voilà qu’elles nous avaient plombé l’ambiance...

C’est alors que Blanche lâcha : “Mais c’est bien connu : la bite ne fait pas le moine !”. Mata Ha ri forcément, Isabelle la trouva trop marante... Seule Jeanne, encore pucelle, ne pipa mot. France ne résiiiista pas : “Laisse tomber les mecs !” Evidemment... “Et si on faisait un numéro que de supers nanas ?” Simone, qui l’avait mis en Veil jusque-là, valida l’assemblée. Edith piaffait déjà à l’idée. Bettina avait le gosier bien rheimsé, depuis le temps, mais ça ne l’empêcha pas de payer sa tournée. Sharon et Emma, finirent bien entendu Stone...

Des supers nanas, j’suis fan ! Je vous veux toutes alors ! “Bah non, poulette, nous, on est plus en état là, tu vois... Trouve celles qui n’ont pas trinqué effrontément !”, me souffla Charlotte. Allez, la dernière est pour moi ! Santé les filles !

Quelques heures plus tard, entourée de mon équipe, l’haleine chargée, l’œil pétillant, j’annonçais fièrement : “j’en ai rêvé...”Et on l’a fait.