en chantier

quartier la cassine
chambéry

par Béatrice Meynier - 19 nov. 2019

vitrine citadine

A L’ENTRÉE NORD DE CHAMBÉRY, LE QUARTIER DE LA CASSINE OFFRE UN VISAGE TOUT DE « BRIQUES ET DE BROC ». NON LOIN DU CENTRE-VILLE, CE SITE AU POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE VA ÊTRE TRANSFORMÉ EN POLE ATTRACTIF MIXANT ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE, HABITAT INTERGÉNÉRATIONNEL ET ENVIRONNEMENT PRÉSERVÉ.

"C’est un quartier oublié depuis trente ans qui renaît!” se réjouit Xavier Dullin, président de la communauté d’agglomération Grand Chambéry qui pilote le projet de requalification.
Car cette zone, qui a connu un temps une activité soutenue, est peu à peu tombée en désuétude. Se déployant dans la plaine de La Leysse -une rivière alpine- les terres de La Cassine bénéficient d’une imprégnation aquatique favorisant les activités agricoles et de maraîchage. Exploitées dès le 14e siècle, elles constituent un véritable réservoir de produits alimentaires pour la commune savoyarde; et ce jusqu’à l’arrivée du chemin de fer au 19e siècle. La voie ferrée grignote alors le territoire et isole ses habitants du centre de la ville.

BON PLAN

Aujourd’hui, la ZAC Cassine regroupe deux secteurs situés de part et d’autre de la Voie Rapide Urbaine : au nord Chantemerle, et sur la partie sud -la plus proche du centre-ville- La Cassine proprement dite. Objet principal du projet de requalification, cette zone à l’aspect de friche industrielle se compose de bâtiments industriels anciens, de vastes parcelles non exploitées suite à la démolition du bâti, et de quelques habitations. A l’une de ses extrémités, elle est enchâssée entre la Voie Rapide Urbaine et les voies SNCF. Et c’est précisément un de ses atouts majeurs.

EN BONNES VOIES

“Situé en entrée de ville, le site bénéficie d’une grande accessibilité. Et il est connecté avec tous les modes de transports”, confirme Xavier Dullin. “Nous sommes ici à la croisée du sillon rhodanien, à 45 minutes de deux aéroports. Outre la proximité de la gare et de la Voie Rapide Urbaine, le triangle de La Cassine se relie par une coulée verte à l’éco-quartier Vetrotex, en lien avec le parc d’acti- vité économique Grands vergers. C’est un emplacement stratégique en terme de foncier, tant à l’échelle locale qu’au-delà. Le projet d’aménagement s’inscrit d’ailleurs dans un partenariat étroit avec la Ville de Chambéry et les collectivités voisines, telles que la communauté d’ag- glomération du Lac du Bourget « Grand lac » et la Communauté de communes Cœur de Savoie.”

« UNE VILLE INTELLIGENTE »

L’opération d’aménagement de La Cassine s’appuie sur les principes de la « Smart City » : un nouveau concept de dévelop- pement urbain qui entend “améliorer la qualité de vie des citadins en rendant la ville plus adaptative et efficace, à l’aide de nouvelles technologies qui s’appuient sur un écosystème d’objets et de services”. Les protagonistes visent à faire du futur quartier “une vitrine attractive pour l’ag-glomération” en articulant le projet autour de 3 éléments majeurs : le développement économique, un habitat conçu comme “une nouvelle forme de vie en ville” et l’attention portée à la question environnementale.

BUSINESS AND FAMILY

Concernant le volet économique, la volonté est d’accueillir des sièges régionaux, des antennes d’entreprises nationales, des commerces et diverses activités sur 100 000 m2 (dont 80 000 m2 de bureaux), auxquels s’ajoutent 5 000 m2 dédiés à l’hôtellerie. Côté habitat, 420 logements innovants et éco-responsables sont annoncés. “Il est important que la ville vibre 7 jours sur 7 et que ce secteur ne soit pas uniquement un centre d’affaires”, précise Xavier Dullin. “Ce quartier doit également être l’illustration du bien grandir et mieux vieillir ensemble par le biais de l’intergénérationnel. Il faut penser aux étudiants en court séjour, à ceux qui travaillent, aux personnes âgées, etc... ”.

VERDURE ET CULTURE

Le projet prévoit aussi la création d’un parc au cœur du quartier. Ouvert tant aux salariés des entreprises locales qu’aux habitants et aux visiteurs, l’espace remplira diverses fonctions : jeux, sports, repos, jardins familiaux et zone de biodiversité. La mobilité douce est également une pierre angulaire de l’opération avec l’aménagement de chemins piétons et de pistes cyclables, la mise en place de dessertes par bus et un accès automobile maîtrisé. Si elle est axée sur la modernité, la requalification du quartier inclut aussi la préservation d’un bâtiment emblématique du site, fleuron du patrimoine industriel chambérien. Construite en 1910 dans un style inspiré d’Eiffel, la Rotonde SNCF servait à l’entretien et à la réparation des locomotives. Ce «monument» -qui peut aujourd’hui se visiter- verra à terme son sous-sol aménagé en espace culturel.
En attendant, l’enquête environnementale se poursuit. Après les enquêtes publiques, la procédure de concertation, la modification du PLU et la création de la ZAC, elle est une des dernières étapes clé avant le plein démarrage des travaux prévu pour le début de l’année 2020. Les seize hectares du futur quartier de La Cassine devraient ensuite être totalement aménagés d’ici une quinzaine d’années.

 

+d'infos :

http://grandchambery.fr

http://demaincommenceaujourdhui.fr/la-cassine/

http://chambery-metropole.fr

©Photos AAUPC