en chantier

urbanisme annecy
chantier de la mairie

par Cécile Boujet De Francesco - 10 juin 2020

les grandes manoeuvres

14 NOVEMBRE 2019 : L’HÔTEL DE VILLE D’ANNECY EST EN FEU. QUATRE MOIS PLUS TARD, ALORS QUE LES ÉQUIPES DÉDIÉES POURSUIVENT L’ÉVACUATION DES GRAVATS, LA VILLE SE PENCHE SUR LA SUITE DES OPÉRATIONS, CALENDRIER EN MAIN.

Depuis le 5 février dernier, une enquête judiciaire a été diligentée par l’assureur de la Ville pour déterminer l’origine de l’incendie ou plutôt confirmer ce que l’on sait déjà: ce jeudi 14 novembre, vers 12h30, le feu est parti d’une armoire électrique du 3e étage de la mairie et l’a ravagé. Un expert judiciaire a été désigné. Une première visite a eu lieu le 25 février. Deux autres étaient prévues les 16 et 23 mars, notamment pour «prélever» la fameuse armoire et auditionner les personnes présentes ce jour-là et les pompiers.
De cette dernière visite pouvait découler l’autorisation de reprendre le déblaiement des quelque 900 tonnes de gravats produits lors de l’incendie sur les 4e et 5e étages (charpente, ardoises, gaines techniques, cloisons...), puis de procéder au curage du bâtiment. En parallèle, il faudra retirer l’amiante, “il y en a très peu”, assure François Lachaux, directeur des bâtiments à la Ville d’Annecy, “éventuellement le plomb” et poursuivre le montage du «parapluie» (structure provisoire constituée d’échafaudages et recouverte d’une bâche thermosoudée) qui va mettre le bâtiment hors d’eau et permettre de reconstruire son toit. Avant que le covid-19 ne s’en mêle, la fin du montage du parapluie était estimée au plus tôt pour la fin juin.

Quant à la reconstruction du bâtiment, après avoir élaboré un cahier des charges, la Ville va lancer un concours de maîtrise d’œuvre pour choisir, parmi les «70/80» architectes candidats attendus, 4 équipes qui seront départagées fin 2020/début 2021, pour un démarrage des travaux fin 2021. En marge d’une reconstruction potentiellement à l’identique des parties qui ont un intérêt patrimonial fort (les grands salons, salon des mariages et galerie d’honneur); la Ville veut rendre aux Annéciens et au personnel municipal une mairie plus adaptée à son époque.
Pour François Lachaux, “l’idée est de gommer les défauts du bâtiment actuel, notamment en termes énergétiques, informatique, et en qualité d’accueil...”

©Quentin Trillot / ©CBDF