en chantier

urbanisme au passé
- annecy Les Trésums -

par Mélanie Marullaz - 6 nov. 2019

XXIe siècle sur le devant de la scène

AUSSI ENCENSÉ QU’IL EST DÉCRIÉ, LE NOUVEAU QUARTIER DES TRÉSUMS, AVANT-SCÈNE, SERA-T-IL CONSIDÉRÉ, DANS QUELQUES DÉCENNIES, COMME EMBLÉMATIQUE DU 21E SIÈCLE ?

Pas de barre, pas de blocs, des bâtiments en îlots, regroupés par trois et s’écoulant dans la pente, du zinc et du bois... Sur les 8 hectares du site de l’ancien hôpital, avec plus de 630 logements, un hôtel, une maison de retraite et un parc public, l’ensemble des Trésums est un quartier à lui tout seul. “Annecy, et particulièrement cette entrée de ville, méritait un projet signé par un grand nom de l’architecture internationale, s’enthousiasmait le maire d’Annecy, Jean-Luc Rigaut en 2015. Si le quartier des Trésums sera en tous points un quartier pour tous, il sera, à n’en pas douter, unique par sa qualité architecturale”. (www.batiweb. com - 11/06/2015)

PROJECTIONS EN COURS

Le dessin en est donc confié à Christian de Portzamparc, artisan de la Cité de la Musique à Paris et Prix Pritzker en 1994 -l’équivalent du Nobel pour les archi, quand même...-, pour ce qu’il envisage comme une «réinterprétation contemporaine des formes, matière et toitures de l’architecture de montagne». Avec leurs lignes ultra-contemporaines et leurs matériaux inhabituels, les bâtiments ont été pensés pour traverser le temps le mieux possible. Si c’est le cas, quel regard portera-t-on sur eux d’ici quelques décennies ?
“Pour moi, l’opération des Trésums, c’est l’équivalent d’Eden Parc dans les années 80, nuance Arnaud Dutheil, à la direction du CAUE 74, un tènement très bien placé, sur lequel on positionne des plots résidentiels, avec une belle signature. Mais c’est un ensemble monofonctionnel sans appropriation par les habitants, pas comme Bonlieu ou les Marquisats. Le jugement qu’on en aura dans 50 ans sera peut-être différent, mais je pense qu’on est plutôt en attente de bâtiments publics, comme une nouvelle piscine... Il faut qu’il y ait du public pour qu’une construction ait un intérêt urbanistique.”

Avec la collaboration d'Eliane Masset, Guide-conférencière d'Annecy / ©Eric Perret