frou-frou

mode
no smoking

par Magali Buy - 12 mars 2020

smoking eyes

DEPUIS LA FIN DU 19E, LE SMOKING EST DEVENU L’ÉLÉGANCE MAÎTRESSE DU DRESSING MASCULIN ET FÉMININ. PARCE QUE TOUT LE MONDE A LE DROIT DE FAIRE UN TABAC, ANNE-CÉCILE TOLIAN, CRÉATRICE LYONNAISE, EST SUR LES CHARBONS ARDENTS.

A l’opéra, version chemise nœud pap’ étriquée, reine de la nuit en body dentelle branché, ou casual, main dans la poche entre deux rdv pros, il s’accommode des envies et circonstances des tempéraments assumés. Impertinence chic, avec un veston boutonné pour une allure plus classique, couleurs, col châle ou décolleté plongeant, il y en a pour tous les goûts. Et c’est là, tout le boulot d’Anne-Cécile. Adapter la personnalité de chaque femme au smoking qui l’habille, la féminité sur un tapis rouge...

FAIRE UN TABAC

Parce qu’il faut savoir que le smoking, tuxedo ou dinner jacket – selon qu’on vive d’un côté ou l’autre de l’Atlantique, a le dos large. 1860, le tailleur Henri Poole crée, pour Edouard VII Prince de Galles, un prototype porté aux tables de jeux et dans les fumoirs. Il a pour vocation première de protéger des odeurs de tabac, revers de soie, imparables contre les cendres maladroites. Pas de fumée sans feu, en 1886, James Potter déboule dans une version plus satin que soie, et ainsi soit-il jusqu’au glamour Roger Moore. Au fil du temps, il devient l’incontournable des mondanités, avant d’enflammer l’ère garçonne au début des années 20. Et si Coco Chanel s’inspire, c’est Saint Laurent qui l’inscrit dans la pierre en 1956, comme insolence de la classe à la française. Sacrée pression de se lancer là-dedans, non ?

Anne-Cécile Tolian

SANS FILTRE

Pour Anne-Cécile, pas tellement, parce qu’elle en fait un outil à la création, plus qu’autre chose. La jeune trentenaire vit de la mode, mais aurait tout aussi bien pu s’orienter ailleurs. Diplômée de l’école d’art et design londonienne Saint Martin School, toutes les possibilités s’ouvraient à elle: “j’aurais pu choisir le design ou l’archi d’intérieur, mais j’avais un faible pour les vêtements.”
Elle enchaîne stages et boulots chez Chalayan, J3 ou encore Ungaro, mais tombe des nues. Assistante studio pour servir des cafés ou remplir des frigos? On se croirait dans un film et ce n’est pas son crédo. Autant de maisons prestigieuses que de désillusions, elle choisit de bosser pour elle, à Paris et crée No Smoking dès 2010. “J’adore les smokings, c’est vraiment le point de départ de l’histoire. Et puis, je ne comptais pas mes heures et ça a marché assez vite. Pour autant, quand mes enfants sont nés, j’ai voulu lever le pied. Voilà aussi pourquoi je suis ici, à Lyon. Pour le cadre de vie, la proximité de tout, des grandes villes et des montagnes, je suis vraiment très heureuse d’être là...”

MAIS... GOOOO !!!!

Si Anne-Cécile a gardé un showroom parisien, c’est rue du Plat, dans le 2e arrondissement lyonnais, qu’elle est installée depuis 2019. Dans son atelier, si les normes smoking, pantalon droit et veste cintrée plutôt courte, avec revers et coutures satinées, sont respectées à la lettre, elle s’octroie le luxe d’apporter sa touche, plutôt morpho que déco : “Mon travail est surtout d’effacer le vêtement pour que les femmes se sentent jolies et gardent le pouvoir sur leur féminité. Le smoking ne doit jamais prendre cette place. Si elle a de l’originalité, des cheveux roses, on s’oriente sur un tailleur bi-color. Plus classique ? Ce sera autre chose. Il y a des subtilités, un col châle donnera toujours un côté plus dur qu’un col en pointe par exemple, mais ça ne va pas à tout le monde. Trouver la version parfaite pour chacune, j’appelle ça de l’artisanat !” Alors en route pour un examen médical de compet’. Largeur des hanches, cambrures, taille des épaules, posture, tout un art de parler formes en somme... Mais les femmes ne sont pas susceptibles, avec tout ça ? Enfin, j’dis ça...

 

©Poley Luard

ÇA TAILLE...

“Pas du tout ! Elles ne sont pas choquées parce que je ne suis pas dans le jugement de valeur. On est toutes différentes, on ne peut pas porter le même modèle, cintré à l’identique, ce n’est pas possible.” Qu’à cela ne tienne! Elle dessine des croquis de base qu’elle adapte en fonction, fait faire ses proto et les ajustent, tissus, couleurs et petites modifications choisies. En mariée, prêt-à-porter, pour un brunch, une réunion VIP, ou les 80 ans de pépé, blanc, noir, vert ou lilas, col tailleur, 7/8 ou pantalon droit, n’hésitez pas à stimuler sa créa, vous risquez juste de faire un tabac!

+d'infos : http://nosmoking-collection.com