frou-frou

point de vue
kls lunettes

par Magali Buy - 6 juil. 2020

dame de carreau

ET SI VOS LUNETTES RACONTAIENT UNE HISTOIRE ? LA VÔTRE ? DERRIÈRE SES MONTURES BLEU PÉTANT, C’EST LE CONCEPT PROPOSÉ PAR LA CRÉATRICE LYONNAISE AUDREY CATTOZ, QUI, AU-DELÀ DE L’ACCESSOIRE, Y VOIT UN TEST DE PERSONNALITÉ PLUTÔT BLUFFANT.
Audrey Cattoz

Que vous soyez astigmate, presbyte ou juste fan de jolis binocles, qu’importe, le principal n’est pas là... Dites qui vous êtes, on choisit vos lunettes! L’œil espiègle et pipelette comme pas permis, la quadra déborde d’énergie et ne ménage pas sa monture pour nous embarquer dans son monde. Aux manettes de KLS depuis 10 ans, si les années n’ont pas entamé son enthousiasme, c’est motivée comme jamais qu’elle m’invite à suivre son atelier morpho décoiffant ! Accompagnée de ma myopie, je me plie au crash test tendance psycho de la lunette ! Audrey me met direct au pli.

REGARDEZ-MOI...

Il faut être nature quand on vient ! C’est la lunette qui maquille... On travaille le regard, les cernes, les rides et on met le tout en valeur pour en faire un atout. La lunette ne doit pas prendre le pas sur la personnalité, mais servir à la révéler à travers une forme simple, de la couleur et l’histoire qui se cache derrière.” L’histoire ? Mais quelle histoire ? “Et bien c’est simple, tout ne va pas à tout le monde. Si vous faites partie d’une fratrie de triplés par exemple, une sœur assistance maternelle, l’autre juge à la cour des comptes. Même si vous avez le même visage, vous n’aurez jamais les mêmes lunettes. Ce n’est pas qu’une ques- tion de visagisme et de colorimétrie.” Effectivement, vu sous cet angle...

modèle Karo

ŒIL DE LYNX

Ovale, trapézoïdale, œil de chat ou biscornu, le design de la lunette reste pratique pour épouser la courbe du sourcil et centrer au mieux la pupille. Sortez équerres et petits rapporteurs, l’heure est pourtant au cours de géométrie : “Dans un premier temps, on prend l’implantation de la racine des cheveux, le haut du visage, le bas et la proportionnalité. Ensuite on cherche les parallèles tout du long et on regarde la ligne. Une fois la forme générale délimitée, on peut passer à l’étape suivante !” Et là, fini parallélépipède et autres rectangles arrondis, on ramène le verre à soi. “Il faut comprendre ce que notre visage raconte de façon plus instinctive, comprendre ce qu’on a envie de dire. Douceur, rigueur, dynamisme, féminité, créativité, bienveillance ou organisation, il est crucial de savoir de quoi on veut parler. Une lunette comme la « Karo », ronde et carrée à la fois, évoque cadre, écoute et structure et est parfaite pour le management... Sauf qu’en fonction des couleurs, tout peut changer !

modèle Minette

DANS LE VISEUR

Et oui ! Fluo, pastel, rouge dégradé, noir pailleté, bleu canard, rose écaillé ou kaléidoscope cassis translucide, tant de nuances que d’effets bœuf, montures Coline, Catwoman, Minette ou Horizon offrent un feu d’artifices à qui veut voir ! Une couleur pour la face, l’autre pour les branches, jouez du pigment et hop, faites clinquer les montures ! On peut être chef, psycho- rigide et complètement perché, sage, désordonné et fan de métal, tête en l’air, empathique et bourré d’humour, à chacun sa lunette, à chacun son mix, à une condition... On reste local, c’est primordial.

DANS LE RÉTRO

Parce que si le circuit court est essen- tiel, il fait partie de l’histoire. “J’ai été directrice com’ et marketing pour une marque de vêtements d’enfants avec une identité très forte en matière de couleurs et de produits, c’est ce qui a révélé mon côté créatif. En 2008, après la naissance de mon 4e enfant, par un concours de circonstances, je me suis retrouvée dans la vente de machines pour lunetiers et là, tout s’est déclenché.” Touchée par le savoir-faire local et ancestral et face au déclin du métier, il fallait faire quelque chose pour sauver la branche : “Les pièces du puzzle se sont imbriquées, on de- vait personnaliser et colorer. J’ai com- mencé à dessiner et à fabriquer quand les machines ne tournaient pas, et le circuit court a démarré.” Depuis 2010, Audrey pilote Konnection Lunettes Solidaires, avec des modèles dessinés à Lyon et fabriqués à Oyonnax, tatoués par l’éco label de Lyon ville durable et équitable. Dans le vert de ses yeux, elle habille les regards des petits et grands avec pour seul but : être bien dans ses lunettes ! Sacrée vision d’optique !

 

©Philippe Somnolet