les alpes so hype !

dossier / les tire-fesses
passent à confesse : val cenis

par La rédaction - 17 janv. 2019

val cenis complètement perchée !

Val Cenis, si vous étiez un signe ? Je serais verseau. Indépendante et anti conformiste, je vis ma vie comme je l’entends, sans contrainte ni obligation, je ne supporte ni autorité, ni frustration ! Marginale, kitch et ultra décalée, qui m’aime me suive, j’adore partager ! Epicurienne haute voltige, je croque la vie au sommet !

Si vous étiez une personnalité emblématique ?
Je serais Yves Dimier, membre de l’équipe de France de ski depuis 1987, ancien médaillé de coupe du monde. Directeur technique pour la Fédération Française de 2006 à 2010, puis responsable du ski alpin au sein du COJO de Sotchi, il s’occupe de moi depuis 2014, et on fait du beau boulot tous les deux !

Si vous étiez un Festival ?
Henri Dès chantait : «J'suis content, c'est l'printemps, aujourd'hui j'ai rien à faire quelle aubaine, turlutaine, je marche le nez en l'air !» Frais et sans chichi, «C’est l’printemps», du 16 au 20 mars 2019, ce sont des concerts et des spectacles, sous la direction artistique de Laurent Gerra, grand amoureux du pays !

Si vous étiez un évènement marquant ?
Le 1er janvier, suite à la réunion de 5 communes que sont Bramans, Sollières-Sardières, Termignon, Lanslebourg-Mont-Cenis et Lanslevillard, je fais peau neuve et deviens la deuxième plus grande commune de France métropolitaine après Arles ! C’est plutôt excitant !

Si vous étiez une spécialité culinaire?
Les cuisses de dame, qui, comme vous l’imaginez bien, est un dessert très convoité ! Vous les trouverez dans un seul et unique restaurant, avis aux téméraires !

Si vous étiez un alcool ?
A cheval sur la frontière italienne, vieni vieni, un coup par ci, un coup par là, viva la grappa !

Si vous étiez un personnage fictif ?
Obelix ! Comme lui je ne pense qu’à manger !

Si vous étiez un film ?
La trilogie de Belle et Sébastien filmé chez moi par Nicolas Vanier en 2013, 2015 et 2018.

Si vous étiez une chanson ?
Tiens rien n’a changé ce matin, tout va toujours bien, c’est la fête ! Jeunes et vieux grands et petits, on est tous amis, c’est la fête, la fête !

Si vous étiez un livre ?
Le dormeur du Val…Cenis !

Si vous étiez un art ?
L’art scénique (à ne pas confondre avec l’arsenic !) parce que la vie de tous les jours est un grand théâtre et que j’adore jouer ! J’ai même une chanson, Val ceni’s song, au clip déluré en témoignage de ma bonne volonté. Un grand moment !

Si vous étiez une expression ?
Plus on est de fous, plus on rit ! Et depuis que nous sommes 5 communes réunies… c’est l’orgie !

Si vous étiez un souvenir kitch ?
Euh…Le clip Val ceni’s song ?

Si vous étiez un champion ?
Pierre-Emmanuel Dalcin, vainqueur de la coupe du monde de descente à Val d’Isère en 2007.

Si vous étiez un people ?
Laurent Gerra, résident de Lanslebourg, qui ne manque jamais d’imagination pour me faire bouger et surtout marrer ! Un auditorium porte aujourd’hui son nom !

Si vous étiez un évènement marquant ?
1967, quand Lanslebourg et Lanslevillard se sont acoquinées avant de me donner naissance ! Le début d’une longue série…

Si vous étiez un sujet tabou ?
La politique ! Je penche très fortement et qui n’est pas du bon bord : dehors !

Et si vous étiez un complexe ?
Moi ? Je suis totalement décomplexée… et ce n’est pas à mon âge que je vais commencer !

Si vous étiez un animal ?
Un ours bien léché ! Heureux en société, gourmand et prospère ! La nuit à hiberner, la journée à profiter ! Le pied !

Si vous étiez une activité hors neige ?
Un bon gueuleton ! J’ai la chance de pouvoir me dépenser à ma guise, alors je ne lésine pas sur les plaisirs de la bonne chair ! Une bonne petite ventrée de bleu de Termignon home made, péché mignon, je ne dis pas non !

Si vous étiez accessoire de mode ?
La combi des 90’S ! De nos jours, la qualité c’est plus c’que c’était….

Si vous étiez une légende ?
On raconte qu’entre 1930 et 40, le facteur de Lanslebourg qui ne parvenait pas l’hiver à distribuer le courrier au fort de Sollières à 2870 mètres d’altitude, et où vivait une vingtaine de soldats chargés de garantir la sécurité de nos frontières contre les Italiens, eut la judicieuse idée d’élever un chiot qui puisse le faire seul. Jamais, pendant ses dix années de service, Flambeau n’interrompit son travail. Mais à l’arrivée du télégraphe, le chien devint inutile… Un jour, il décida de partir seul rejoindre les soldats au point de rendez-vous habituel, mais plus personne ne l’attendait. Il resta quelques jours devant la porte de la garnison, dans le froid, sans boire ni manger, avant d’être retrouvé in extremis et soigné par les chasseurs alpins. Quelques temps plus tard, ces derniers en patrouille se firent surprendre par une coulée de neige. Flambeau les sauva tous et devint le premier chien d’avalanche de l’histoire !

Si vous étiez une pratique originale ?
La ramasse ! C’est une technique de glisse du 19ème qui consiste à faire traverser les voyageurs sur une sorte de luge faite de branchages. Aujourd’hui, on ne l’utilise plus vraiment, mais on reste très fidèle aux valeurs sûres et à la queue leu leu sur les vieilles lattes en bois… retour au plaisir simple du bob à l’ancienne !

Si vous étiez un âge ?
J’ai 51 ans, et toujours l’âge de la déraison !

Si vous étiez une heure de la journée ?
Le matin, on n’est pas des couche tard ici… Nous, c’est la peuf, pas la teuf !

Si vous étiez une caractéristique physique ?
La peau du ventre bien tendue !

Si vous étiez une position sexuelle ?
La fourchette ! Idéale dès le réveil et parfaite quand on est comme moi, plutôt du matin !

© APernet - OT Val Cenis / @ Pop ! / @Lanslevillard
La rédaction