les alpes so hype !

riviera suisse
feu le casino

par Mélanie Marullaz - 9 juil. 2019

y'a le feu au lac !

IL Y A DES CHANSONS COMME ÇA, QUE J’AI APPRISES PAR COEUR… EN YAOURT. ET JUSTE LE REFRAIN. «SMAU-AU-AU-AUQUE ON ZE WAUTEUR, END FAÏEUR IN ZE SKAÏ-AÏE» C’EST TOUT. POUR LE RESTE DES PAROLES, J’ÉTAIS BIEN TROP OCCUPÉE À HEAD-BANGER - SECOUER VIGOUREUSEMENT MA TIGNASSE - , EN MIMANT LE RIFF SUR MA GUITARE ÉLECTRIQUE IMAGINAIRE, POUR M’EN PRÉOCCUPER…

Alors oui, honte à moi, et toutes mes excuses à Saint Roger Glover, mais j’ai découvert, il y a un mois seulement, le lien entre Montreux et le tube planétaire de Deep Purple. Il aurait simplement suffi de lire les paroles : “On est tous arrivés à Montreux, sur les bords du lac Léman...” Et oui, dès la première phrase. Alors pourquoi ? POURQUOI ? Comment un morceau aussi électrisant, hymne des hardos de tous poils, peut-il évoquer le clapotis apaisant de l’eau sur la Riviera ? Remontons le temps, direction le 4 décembre 1971.

En pull rouge Claude Nobs et Jean-Claude Marquis aidant les pompiers

PAS DE FUMÉE SANS FEU

Par cette brumeuse journée de fin d’automne - il faut bien romancer un peu- les quatre musiciens britanniques, dont le 5e opus « Fireball » vient de se placer dans le Top 5 outre-Manche, débarquent à Montreux. Ils ne sont pas là pour faire du bateau, ni pour profiter du festival de jazz, qui a eu lieu en juin, mais pour enregistrer un nouvel album dans un des studios du Casino. Et ça tombe bien, leur pote Franck Zappa joue dans la pièce juste à côté -une petite salle de 2000 personnes- ils vont donc l’écouter pour le goûter. C’est malheureusement le moment que choisit un spectateur un peu exalté pour tirer une fusée de détresse dans le plafond du bâtiment -certains se seraient contentés d’applaudir-. L’édifice de 1880, surpris par autant d’enthousiasme, s’enflamme sans demander son reste réduisant à néant toute possibilité d’enregistrement, mais ne faisant, heureusement, aucune victime.

JOUER AVEC LE FEU

“Je n’avais jamais vu un tel incendie”, se rappellera encore, bien des années plus tard, Roger Glover. “A un moment donné, le bâtiment a explosé comme un champignon atomique. Le lendemain matin, à moitié réveillé, les mots Smoke on the Water me sont immédiatement venus à l’esprit.” Il les colle donc sur la suite d’accords imaginés par le guitariste Ritchie Blackmore, qu’ils enregistrent ensuite dans le hall du Grand Hôtel, entre plusieurs rangées de matelas posées contre les murs pour étouffer le son - un studio de fortune dégoté par « Funky Claude » Nobs, à qui le titre rend d’ailleurs hommage dans son deuxième couplet. On connaît la suite : ce titre ne mettra pas le feu au ciel, mais aux charts. Avec 500000 exemplaires écoulés rien qu’en 1973, il sera le single le plus vendu par Deep Purple aux Etats-Unis. Le disque d’Or appartient aujourd’hui à la ville de Montreux, dont il est devenu l’hymne, et, en juin 2018, une plaque commémorative a été inaugurée à l’emplacement de l’ancien Grand Hotel, en présence de Roger Glover himself. Tin tin tin, tin tin tin-tin : oui, c’est l’onomatopée officielle pour le riff introductif de Smoke on the water...

Deep Purple en 1973