mdr

braises de comptoir

par Magali Buy - 11 mars 2020

le chaud fourré

DEPUIS MON PLAN FOIREUX, WILLIAM A PRIS LA POUDRE D’ESCAMPETTE ET LAISSÉ BRÈCHE OUVERTE À JOHNNY, QUI CONTRE TOUTE ATTENTE, MANIE À MERVEILLE MA BIPOLARITÉ QUOTIDIENNE. S’IL NE FINIT PAS À CÔTÉ DE LA PLAQUE, ON AURA DU BOL...

Il est commercial en pharmaceutique et fait actuellement la promotion d’un thermomètre nouvelle génération, plutôt dur à cuire en matière de précision. Entre ses déplacements un peu partout et mes jours mère alternée, on cultive l’exotisme à distance pour faire monter les degrés, dentelle screen shot et selfie chaud bouillant, c’est plutôt très excitant!
Non loin de calmer mes palpitations et ma conso de bétabloquants, ça a l’énorme avantage – oui oui – de remonter mon périnée jusque dans mes orbites, ce qui évite à coup sûr, de succomber à une descente d’organes jusque-là menaçante, et d’y voir plus clair. Ce soir, on se retrouve chez lui et comme disait, feu mon ex mari, j’suis chaude comme la braise. Espérons que Johnny saura enflammer la mèche, lui.

MISE EN JAMBES

Il a mis des bougies et tamisé l’ambiance, porte une tenue décontract’ et n’en fait pas trop... Jusque-là, rien à dire, c’est presque chiant. De mon côté, je n’ai rien anticipé non plus. Robe longue évasée et tanga hyperlaxe pour faciliter l’accès à l’entrée principale, cheveux relevés et déjà en bataille, un vasodilatateur en cas de contraction subite et à cheval, j’ai la dalle. Johnny qui prépare les canapés n’a rien vu venir, il lâche tout, remonte les pans d’mon jupon et me pose à la sauvage sur l’îlot central, entre poêle et petits oignons, tout en branle.

QUE CALOR

Hmmm... je sens que j’vais en prendre pour mon grade ! Coincé entre le démon de midi et celui de minuit, le diable sort de son corps. Il me renverse et me bascule, arrache le reste de mes fringues j’espère que j’dors ici, parce que vu l’état de la robe des champs... –, il saute le programme préchauffage et enfourne direct, ça claque grave le choc des températures. J’hésite entre perdre pied et le prendre, il a suffit d’un signe, d’un geste et d’une étincelle... Et Johnny a allumé le feuuuuu!!!!

DISCOURS D’OUTRE-TOMBE

- Aaaahhhhhh... ça chauffe!!!
- Oh oui bébé, c’est bon comme ça, j’adore quand tu gémis et que tu te débats !!! Depuis l’temps que ça mijote...
- Ouiiiiiii... mais noooon, ça bout, ça monte là, ça monte!!!
- C’est bien monté, ouiii, c’est chaud, tu m’excites bébé!!! Tu le sens bien ???
- SI JE LE SENS ???? MAIS AAAAAAAHHHHHHH, SI JE TE DIS QUE J’AI LE GIGOT EN FEU!!!!!!!!

SANS FLAMME

Quand j’ai commencé à faire de l’huile et à appeler ma mère et l’extrême-onction, il a compris qu’on ne parlait pas du même rôti et que là, ça sentait grave le roussi. La température est redescendue d’un coup sec, pas qu’elle d’ailleurs... Il a fallu 3 tubes de vaseline EXTRA CORPORUS SANCTUS, des anxiolytiques et des dérivés morphiniques par couche pour me désincruster des résistances de la plaque... ELECTRIQUE !!! Dans son intense excitation, Johnny avait lancé la cuisson... Au final, je dore là, nul doute, il sait attiser la flamme.