mdr

ça ch'veux rien dire !

par Frédéric Charpentier - 12 sept. 2019

blonde le titre le plus court de ma carrière

ELLE : « MON LOULOU, JE SAIS QUE TU ES TRÈS ATTACHÉ À MA BRUNITUDE INTENSE, MAIS UN ÉVÈNEMENT RÉCENT M’A FAIT RÉALISER QUE FINALEMENT J’ÉTAIS UNE VRAIE BLONDE ! JE TE L’ÉPILE - HEU, JE TE L’ÉPELLE : B-L-O-N-D-E ! » DEVANT L’INATTENDU D’UN TEL AVEU, MONSIEUR EST DÉCONTENANCÉ, SURTOUT QU’IL A JUSTEMENT DU HOUBLON BLOND DANS SON VERRE... DIANTRE, UN MOUSTIQUE TIGRE L’AURAIT-IL PIQUÉE ?

Monsieur compatissant (en un mot) : “Tu veux t’asseoir un moment ? Des glaçons dans le cou? Un carré de chocolat ? Un Xanax ?” Madame pouffe (non, ce n’est pas une description, mais la conjugaison du verbe pouffer). Bon ça n’a pas l’air si grave, et du moment que ça ne concerne pas sa voiture...

L’ART DE LA NANARRATION

Madame se reprend : “Tu n’as pas envie de savoir pourquoi je suis blonde ?” - Lui : “Bien sûr que si, ça me brûle la bouche, je sens mes dents qui se déchaussent !” - Elle : “Bon, alors voilà, j’étais à une soirée avec mon amie Isa et voilà qu’elle ne se sent pas bien, alors elle me demande de la ramener chez elle et pour cela elle me donne ses clés de voiture afin que j’avance le véhicule ...” Monsieur goguenard : “Cette aventure est tout bonnement incroyable, je suis scotché !” - Elle : “T’es surtout très con ! Je continue... Me voilà sur le parking à côté de la salle des fêtes, mais je ne me souviens plus bien du modèle de son auto, j’y peux rien, pour moi, Twingo ou Porsche, c’est pareil. Alors je me déplace entre les rangées de voitures en appuyant sur la télécommande. Tout d’un coup en voilà une qui clignote orange. Ouf ! La voilà !” Loulou l’interrompt : “Permets-moi de te dire que je suis sidéré par ce suspense insoutenable. Si toutes celles qui ont appuyé sur leur boîtier pour retrouver leur voiture étaient devenues blondes, alors Annecy s’appellerait Stockholm et les brunes ne compteraient plus pour des prunes -de stationnement !” -
Couper 2 fois la parole à Madame, c’est aussi dangereux que de servir du homard à François De Rugy : dans les deux cas, vous provoquez une réaction d’intolérance grave qui peut mener à une crise diplomatique. Elle : “Il suffit mec, je n’ai pas fini ! J’ouvre le coffre et j’y range mon sac, je monte et m’installe, je commence à régler les rétros, et à ce moment-là un gars s’approche et me dit qu’il aimerait savoir pourquoi je suis installée dans sa voiture ...”

MADAME FAIT SALON DANS L’AUTO ?

Monsieur devient attentif, le scénario est plus créatif que prévu ! Elle continue : “Alors moi, je m’offusque et lui rétorque que je suis dans la voiture de ma copine. Bon, j’avoue que je panique un peu, car je pense à une manœuvre de car-jacking, mais le mec a l’air correct, du style qui va à la messe et qui rentre direct après le boulot, genre François Fillion, quoi ! Il me répond que non, que c’est sa voiture, alors je lui dis que ce n’est pas possible puisque je l’ai ouverte avec ma télécommande...” Loulou se marre : “Ah oui, ok, c’est lui à distance qui l’a ouverte ! Excellent le gag !” Madame soupire : “Irrésistiblement drôle... Je me rends compte de ma méprise et je me prends un méga-fard au xénon, je ne savais plus où me mettre, j’ai bafouillé quelques excuses de fille, j’ai récupéré mon sac et c’est à ce moment-là où le gars me dit, en croyant être spirituel, que pourtant, j’étais très brune !” Loulou : “Te connaissant, je suppose qu’il a fini dans son coffre, découpé en morceaux avec sa télécommande enfoncée dans la gorge ?” Elle : “Bizarrement non, on a juste pris rendez-vous... il est coiffeur!”

illustration Sophie Caquineau