mdr

co-finement joué !

par Frédéric Charpentier - 10 juin 2020

non, monsieur n'est pas un con fini !

MONSIEUR OUVRE L’APPARTEMENT, POSE AVEC SOULAGEMENT LES 50 PAQUETS DE SPAGHETTIS ET LES 4 PAQUETS DE 12 ROULEAUX DE PAPIER-TOILETTE 2 FEUILLES NON MOLLETONNÉES (PAS TROUVÉ DE 4 FEUILLES, L’AVENIR SUR LE TRÔNE S’ANNONCE SOMBRE ET DOULOUREUX !)

Il essaye de sourire, on dirait la bouche de Joaquin Phoenix dans Joker : “Déjà une semaine de confinement de passée !” Madame le regarde par-dessus la pile de boîtes de maquereaux... “Tu veux dire SEULEMENT une semaine ?” Elle ouvre le frigo pour ranger ses courses : plein, le placard du haut : plein, celui du bas : plein, elle hésite et rigole : “Finalement, il n’y a que toi qui n’es pas plein, ici !” Loulou la regarde interloqué : “J’ai lu que si le couple voulait durer pendant cet isolement, il fallait éviter de se provoquer !” Madame : “C’est de l’humour, mon Canard ! De l’humour ! Le virus aurait-il déjà attaqué ton neurone du rire, t’en avais déjà pas beaucoup en réserve !”

Dangereux de marcher à 2 sur la ligne de crête dans la tempête !
Monsieur a décidé de copier l’emploi du temps du Ministre de la Santé, c’est-à-dire se taper toutes les émissions spéciales de télé et essayer d’acheter des masques Ffp2 chinois. Mais pas que, car il a décidé de réinvestir son lieu de vie, et de ne plus se cantonner au seul trajet habituel lit- wc-réfrigérateur-canapé-télé-wc-lit. D’ailleurs, il le claironne : “Chérie, aujourd’hui, c’est moi qui fait à manger, pourrais-tu m’indiquer où se trouve la cuisine, vu que tu la changes de place sans arrêt ?” Madame s’exécute avec plaisir : ”Tu vas enfin découvrir mon univers sacré, là où je m’épanouis tous les jours !” Elle lui montre ses trésors jalousement cachés : des casseroles, poêles, râpes, fouets, il en est ébahi : “Et chacun de ces trucs a une fonction ? C’est dingue que tu puisses maîtriser tout ça !” Madame très émue lui confie le livre de recettes familial : “Tiens, à toi de t’éclater ! Tu pourrais commencer par des pâtes et des œufs au plat...” Loulou se concentre sur le fonctionnement de la plaque vitrocéramique : “C’est comme une télé finalement, sauf que l’écran est à plat ! Madame s’enthousiasme : “Génial que ça te plaise... Du coup, je vais aller mater mes séries en retard !”
Génial ! Loulou vient de trouver la planque idéale... enfin seul ! Il pense : “Dommage que l’endroit ne ferme pas à clef... En plus, il y a de quoi boire et manger pour 2, donc je pourrais tenir 2 fois plus longtemps !” Son regard halluciné disparaît un instant : “Mais non, on va continuer ensemble. En plus, c’est une adorable multitâches dans un corps de dingue, ce serait ballot de gâcher ! Si seulement je pouvais lui cautériser, l’air de rien, l’aire du langage dans le cerveau...” Puis la terreur le glace, un scénario pire existe : un virus viendrait frapper internet : plus de télé, plus de téléphone, il imagine alors le face-à-face, le coude à coude en huis-clos rempli de : “Canard regarde-moi quand je te parle, pourquoi tu ne réponds pas ? Tu en penses quoi ? Ah bon, je t’ai déjà raconté ? Tu n’as pas d’avis ? Répète ce que t’as dit sur maman ! Au fait tu te souviens de machine ? Viens, faut qu’on fasse le point ! Dis- moi, j’ai besoin de savoir si j’ai raison... Tu t’intéresses à moi des fois ?” Liste non exhaustive !
C’est l’effroi : et dire que « refus de parler à Madame » ne figure pas sur l’attestation de déplacement dérogatoire...

 

illustration Sophie Caquineau