mdr

Déclic et des claques

par Magali Buy - 10 avr. 2019

L'amour du crispe !

ELLE M’A FILÉ RENDEZ-VOUS AU CAFÉ DES POTINS, «ÇA Y EST, C’EST LE BON, J’EN SUIS SÛRE », QU’ELLE M’A DIT. JILL A RENCONTRÉ L’AMOUR, LE VRAI COMME À NOTTING HILL, CELUI QUI T’APPELLE MINOU, CHOUCHOU OU DOUDOU... JE NE SAIS PAS VOUS, MAIS MOI, ÇA ME FAIT POUSSER L’URTICAIRE. BIENVENUE EN ENFER !

Jill - «Tu te rends coooompte? Pas de messages depuis 10h36 ce matin... et il est 12h02!!! Tu crois qu’il m’aime encore dis??? Ouiii??? Hein????»
Moi - «Quoi??? Non mais c’est horrible!!! Si j’étais toi, je le quitterais tout de suite, quel goujat!»
Jill - «Tu te moques!!!»
Moi - «Ben ouais, t’es grave... T’as qu’à lui écrire, toi, même si les pigeons sont encore d’actu, on n’est plus au XIXème siècle, Madame Bovary!»
Jill - «Non! C’est moi qui ai écrit en dernier, alors c’est à lui... chacun son tour.»
Les bras m’en tombent. C’est toi qui raccroche... non c’est toi... non c’est toi... Oh lala la niaise, 50 ans tout frais : elle m’a tuée.

JO MARCHE

Depuis qu’elle a retrouvé son amour d’enfance, c’est la Commedia del Arte niveau grand section, l’instinct primaire pas loin. Elle arrive toujours avec son air mielleux, sa voix mièvre et son regard qui pue l’orgasme, «parce que tu comprends, depuis le temps, on dépoussière».
Jill - «Oh lala si tu savais comme je suis heureuse... On passe des soirées entières à se dévorer des yeux, on se chamaille, on se titille, on touche pipi du soir au matin... hmmmm c’est trop biieeenn!»
Moi - «Oui ben garde les détails pour toi, et t’es obligée de parler comme si t’étais sous opium?! Je te rappelle que je viens de me faire larguer, moi, tu veux vraiment que j’hyperventile? C’est bon Jill!!!»
Jill - «Oh oui, tellement bon, je n’ai jamais ressenti une chose pareille. Il suffit qu’il quitte la pièce et tout est dépeuplé... Et quand il rentre, mon cœur bat si fort que j’entends plus la télé... Et on s’embrasse tellement tout le temps qu’on s’est même fait virer du ciné. Visiblement, le film à califourchon, ça fait désordre! Les gens sont d’un jaloux, c’est dingue.»
Moi - «A califour... quoi????? Qu’on me donne un sac en papier, par pitié!!!»
Jill - «Oh ça va, ne fais pas ta précieuse non plus, pour une fois que ce n’est pas ton vagin qui monte au rideau!!!»
Moi - «Mon vagin n’a rien à voir là-dedans!!! Se rouler des pelles comme si vous aviez 12 ans, sous Smecta, ça peut encore passer... mais dans un ciné à se prendre pour Andromaque : géniale, la bande annonce! Tu me prêtes un bisou, promis je te le rendrai, je t’aime plus qu’hier et moins que demain pendant que tu y es!!! Tant de niaiseries me retourne l’estomac, Jill...»

JEANNE ERRE

Tu crois qu’elle changerait de sujet cette cruche??? Et vas-y que ça se trémousse et que ça minaude! Elle plane oui! Elle m’a regardée l’air complétement bourrée, sauf que la gueule de bois, c’est moi qui l’ai là! Celui qui dit que l’amour rend ivre fournit l’Alka-Seltzer aussi? Et de remettre le couvert :
Jill - «Quoi? Pourquoi tu me regardes comme ça? Je ne marche pas, je flotte, c’est ça? »
Moi - «C’est ça, tu coules même, faut te reprendre, dis! On dirait une carpe perdue au milieu d’une pataugeoire, la bouche grande ouverte! Jill, voyons, tu t’emballes! Il y a encore 15 jours, tu chialais devant «plus belle la vie» en bouffant des doritos dans ton lit, je te rappelle...»
Jill - «Oui, mais là, je t’assure, c’est le big love, la Duke face illimitée. Il kiffe même mes grumeaux capitonnés! T’imagines?»
Moi Ah ouais, là, c’est sans appel!! D’ailleurs en parlant de ça, il n’a toujours pas sonné ton tel...»

Création Activmag / lucky1984