mdr

en route pour
la résolution !

par Mélanie Marullaz - 28 janv. 2019

qué viva la résolution !

Je pensais les avoir esquivées, puisque, de toute façon, je ne les tiens jamais. Mais il est des traditions qui ont la peau dure, et c’est par un biais détourné, par ado interposée, que ce début d’année a charrié, malgré tout, son lot de bonnes intentions : il était une fois la résolution.

"Les Filles, vous mettez la table, s’il vous plaît ?

- C’est moi à côté de Papa et Maman !”, se précipite N°1.

“Mais c’est toujours toi !” souffle N°2, en remplaçant, dans la pile d’assiettes que j’ai préparée, les fourchettes à dents courtes par celles à dents longues. Sur la table, discrètement, elle déplace également les serviettes et les verres posés par sa sœur.

"Pffff… Les places dans la voiture, les places à table, la taille des fourchettes, la couleur des serviettes… Dites, si on commençait cette nouvelle année en essayant de ne plus se prendre la tête pour des petites choses sans importance ?

- En mode résolution, tu veux dire ?” interroge N°1 en remplissant la carafe d’eau.

“En mode dépenser moins, mais SE dépenser plus, par exemple”, répond l’Homme, poêle à la main et sourire en coin. “En voilà une autre bonne résolution Choupette, non ? Une fois par semaine, au lieu de faire du shopping, on court ou on va à la piscine.

- Je veux bien me tenir à mon planning d’abdos, mais toutes les semaines, nager ? C’est-à-dire s’épiler ??? Non mais hors de question que je m’engage pour un truc pareil !” se révolte mon aînée, à qui je sais gré de défendre la cause des poilues de la jambe fière. "Par contre, essayer de griller moins vite mon argent de poche, ça peut s’envisager… Je peux aussi faire un effort sur le chocolat et laver mes pyjamas, apprendre à balayer et apprivoiser le fer à repasser...

- Je sais que ça n’a rien à voir, mais je ferais bien de l’escalade, moi…” intervient N°2.

“Et moi, je voudrais aller au cinéma !”, débarque N°3, opportunément sortie des toilettes une fois la table complètement dressée.

“Non, mais vous êtes vraiment trop des quiches !”, se désole mon ado blasée. “Une résolution, c’est pas un truc que t’as ENVIE de faire, c’est un truc que tu DOIS faire, une sorte d’obligation pour l’année à venir... Par exemple, Toi, tu pourrais te réso… te résou… bref, essayer de ne plus faire le bébé et Bibou pourrait commencer à se laver les cheveux à chaque douche - parce que là, sérieux ça devient deg’ !” assène-t-elle à sa benjamine chez qui la pré-puberté commence à titiller les glandes sébacées. "Maman pourrait faire des efforts pour être moins speed et Papa pourrait arrêter de fumer…

- Je peux m’occuper de mes résolutions tout seul, Choup’, merci” réplique l’Homme, aussi assaisonné que l’omelette qu’il est en train de préparer “mais toi, tu pourrais peut-être te résoudre à parler plus gentiment à tes sœurs, non ?

- oui et j’aimerais bien que tu me tapes moins aussi...”, tente N°2.

“Je tape pas fort d’abord… et puis c’est pas une résolution non plus, ça, parce que le fait que je te tape, c’est ma décision, toi, tu ne peux pas le maîtriser... C’est comme moi, par exemple, j’aimerais que la prof de latin me laisse emmener Dy-Bear pour notre voyage en Italie, mais ce n’est pas moi qui décide.

- Ce que tu peux décider par contre, c’est de te détacher de ton ours en peluche… ça ne serait pas une bonne résolution pour celle qui vient de conseiller à sa frangine d’arrêter de faire le bébé ?

- Ouais, enfin, de toute façon, je n’irai pas sans lui en Italie, et si elle ne le veut pas, je ferai une manifestation, ou carrément la révolution !

- Commence déjà par tenir tes ré-SO-lutions, Choup’Guevara et pour la libre-circulation des doudous dans l’espace Schengen, on verra…”

+ d’infos :
mavraieviedemaf.wordpress
.com

Illustration Sophie Caquineau