mdr

et eve inventa...la déco

par Frédéric Charpentier - 1 mars 2019

eve, dieu & la déco

Dieu pensait pourtant avoir bien fait les choses… Le 1er jour, il avait installé la lumière, puis éteint, puis rallumé et il avait appelé ça «le jour et la nui », les jours suivants, il avait créé tout plein de choses très sympas, le ciel, la mer, les continents, la nature, les animaux et le yoga. Le 6ème jour, pris d’une inspiration aussi subite que géniale, il avait créé l’homme… puis la femme pour qu’il ne s’ennuie pas (l’homme)… très content de lui, le 7ème jour, il alla se reposer sur son nuage à eau !

Eve, curieuse de Nature, commença le tour du propriétaire, tout en matant du coin de l’œil Adam sur la plage, joueur de Nature, occupé à pousser du pied une noix de coco… Une porte massive gravée «Jardin d’Eden» l’intrigua… N’étant pas culottée, elle le fut pourtant et entra : tout était beau et neuf, une pelouse aux allures de green, un pommier qui lui tendait ses fruits charnus, une source d’eau fraîche… Pourtant, Eve fit la moue : il manquait un p’tit quelque chose, vous savez une «ambiance», le détail qui tue, l’accessoire qui change tout, et elle s’exclama : “C’est pas Dieu possible, je vais inventer la Déco…”

Aussitôt dit, aussitôt fait, après avoir partagé une pomme avec Adam, elle commença par lui masquer son Bâton Sacré d’une Feuille Divigne en posant ainsi le 1er Principe : “Quand c’est moche, tu habilles !” Elle couvrit sa Toison d’Or (Eh oui, Eve était blonde !) de la même façon, ce qui donna le 2ème Principe : “Quand c’est beau, tu soulignes”, inventant au passage ce trait très féminin : “Question Déco, j’ai bien peur d’avoir toujours raison…”

UN PEU PLUS TARD, DIEU REPASSA POUR SE FAIRE OFFRIR LE CAFÉ

Il entra dans ce qui était désormais - le Temps est élastique dans ces lointaines contrées - une maison avec un ciel par-dessus le toit, si bleu, si calme, et leva les bras comme Fernandel devant un plat de pâtes : “Par le diable, c’est quoi ce binzz ?” Eve posa son couteau céramique Léo W sur sa planche à découper Miyabi et rétorqua sentencieusement : “c’est un concept de ouf : Salon-lounge avec canapé Fendi, cuisine ouverte de chez l’Atelier de St Paul (ça ne s’invente pas…) et cheminée Arkiane… Dieu que c’est bon !” Celui-ci sentit que les Eve-énements lui échappaient, Lui, le Créateur Suprême se sentait dépassé… Par quelle magie ce bipède pouvait ainsi bouleverser l’Ordre Etabli dans le Meilleur des Mondes par Lui-Même ?

Ce petit Couple anodin, tout droit sorti de son Esprit pourtant sain, était en train de détourner toutes les richesses de Dame Nature par Lui créées : le bois précieux d’Indonésie devenu mobilier, le marbre de Carrare dans la salle de bains, la Terre d’argile ocre étendue sur les murs, le Nickel et le Chrome convertis en escalier, en portes de dressing, en lampes… plus de limites !

IL FAUT DIRE QU’EVE AVAIT MIS LE PAQUET !

C’est si facile quand le mot «budget» n’existe pas encore… Un puits de Lumière par-ci, un faux plafond mouluré par-là, un carrelage incrusté de bois, cela pourrait ressembler au Paradis… Par quel Sortilège, quelle Magie, tout cet agencement était-il si parfait ? Il y réfléchissait justement en changeant une étoile grillée, les deux pieds nus dans la Méditerranée quand soudain, Dieu du Ciel, Il sentit la Foudre le traverser… Il se laissa aller au fil du courant, Lui, le Guide Suprême se réincarna derechef dans le corps de Valérie Damidéco. Zut ! Contre mauvaise fortune, bon cœur, Il allait enfin connaître le plaisir de dessiner une table à 5 pieds ou de transformer une buanderie en salle de cinéma privée à écran plasma rétractable dans le plafond.

Soudain, Il s’arrêta en extase devant deux longues planches et quelques grands clous… “Jésus Marie Joseph, si un jour j’ai un fils, un super-bricoleur qui fait des miracles avec ses mains, je mets ma barbe à couper que c’est le genre de choses avec lesquelles il aimera s’amuser… La Déco, c’est divin !”

Illustration Sophie Caquineau