mdr

l'emplâtrée

par Virginie Bosc - 30 mai 2017

coûte que coûte

Même avec un pied dans le plâtre, pas question de rater le rituel dîner entre copines. On ira à cloche pied, en rampant, sur les mains, mais on ira !!

Les filles : Oh la la la, ben Gégé, qu’est ce qui t’es arrivée ?

Gégé : Je me suis pétée la malléole en roller, j’ai le pied qui a vrillé. Résultat, 6 semaines de plâtre !

Véro: Nan ? Trop dur...Et ça va ? Tu t’ensors?

Gégé : Je te cache pas qu’au moment où t’entends «Crac !», tu vois tout ton avenir défiler sous tes yeux...

Marine : Tu veux dire que t’as vu le tunnel avec la lumière blanche, et tout et tout ?

Gégé : Nan, j’veux dire que je me suis vue 1⁄4 de seconde en chaise roulante, un filet de bave sous le menton avec un regard de bovin, incapable de rien faire. Mais bon, tu me connais, je me suis pas laissé aller, hein... J’ai équipé toute la barraque de chaises à roulettes, mis des sacs à toutes les poignées de porte pour trimballer mes culottes, et j’ai apprivoisé Tic et Tac.

Lise : (inquiète)T’es sous opiacées Gégé ?... T’as apprivoisé des écureuils ?!

Gégé: Ça va pas ? C’est le nom de mes béquiiiiiilles ! Je les manie avec autant de dexterité que Mélanie Moutard dis donc...

Véro (à Marine) : C’est qui Mélanie Machin ?

Marine (à Vero) : C’est la pouffe qui servait de cheffe-majorette en CM2 !

Isa : Bon, en tout cas, si t’as besoin de nous, tu sais qu’on est là ! D’ailleurs, j’y pense, tu fais comment pour les courses ?

Lise : Bienvenue en 2017, Isa !!! Tu sais qu’aujourd’hui, tu peux faire tes courses sur internet et même te faire livrer à domicile ?

Gégé : Ouais, enfin un conseil : évitez de co- cher la case «Oui» à la question «Acceptez-vous les produits de substitution ?» L’autre fois, j’ai reçu des têtes de brosse à dent Signal, alors que j’ai un manche électrique Oral-B. Je te le dis tout de suite, les deux sont INCOMPATIBLES!!! Ça a fait péter les plombs de la salle de bain. Depuis, je me brosse les chiquots dans le noir, en mode manuel avec une brosse de nain, c’est pourri...

Véro : Et sinon, tu fais comment dans ton duplex avec les escaliers ?

Gégé : Je monte en béquille, je descends sur le cul, c’est plus sûr ! D’ailleurs hier, j’ai fait le culbuto à la 8ème marche, j’en menais pas large... Je te dis pas comment j’ai du battre des coudes pour rétablir l’équilibre. On aurait dit un poussin qui venait de s’échapper d’un KFC !

Isa : Oh la la... ma pauvre... En plus, avec Max qui vient de te larguer, tu dois ramer avec toutes les tâches menagères ?

Gégé : Tu plaisantes ? La semaine dernière, il a passé mon chemisier en soie à 60° dans la machine. Au secours, la tête du chemisier à la sortie. Ah ben, ça pour être sauvage... elle était sauvage la soie ! Enfin ça ne vaut pas le jour où j’ai du faire mon lit toute seule. Ma béquille s’est prise dans le pied de mon paddock, je me suis étalée sur les genoux, le cul en l’air, les bras raides et la tête enfoncée dans la couette. Evidemment, je te le donne en mille... C’est le moment précis qu’a choisi Max pour récupérer son sweat-shirt dans la chambre !

Lise : C’est sûr qu’il y a plus glamour comme face à face...

Gégé : Il s’est senti tellement coupable qu’il m’a dit “Ecoute, si tu veux, aujourd’hui, je te sors...” J’en aurais pleuré de joie jusqu’à ce qu’il ajoute : “on va chez Botanic, j’te mets sur un chariot !”

Babeth : Et après, il comptait te ranger dans le placard, peut-être ? Quelle empathie !

Gégé : J’en sais rien, toute façon, j’y suis pas allée. Bon, c’est pas que je m’ennuie les filles, mais vu qu’il me faut environ 72 heures pour me coucher, je vais rentrer là... Allez salut !

© stonepic