mdr

le confinement, ça crin !

par Magali Buy - 15 juin 2020

des racines et du zèle

SI ON M’AVAIT DIT IL Y A 6 MOIS, QUE MA VIE SE TRANSFORMERAIT EN UN MIX DE CAROLINE INGALLS ET DE DOCTEUR QUINN, J’AURAIS DÉCRÉTÉ SANS TARDER L’ALIÉNATION MENTALE ET FUMÉ LA MOQUETTE... MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS.

Ça y est, Manu et Edouard l’ont annoncé Invictus : «voilà, c’est fini. On a tant ressassé les mêmes théories, on a tellement tiré chacun de notre côté ! Mais on a gagné la guerre !» Ah ouais ??? Ben j’en connais qui n’ont pas tiré assez... Et la révolution post confinement menace ! Après tout ce temps en maison close, Kevin a des envies qui explosent ! Et si dans le passé, j’aurais évalué la probabilité de choper une MST et séché le rencard, rien que par la pensée, là, je ne sais pas si c’est le retour à l’instinct primaire ou la folie qui me guette, mais mes pulsions crient à la sauvage : oh vas-y: prends-moiiii!! Sauf qu’en matant par-dessus ma biasse, j’ai fait l’horrible constat, qu’une toute nouvelle sorte de paille hirsute sortait de ma carriole. Ajoutée au reste, je déclare l’état d’urgence.

SOUVENIR, SOUVENIR...

L’année dernière, à la même époque, je me tâtais entre un ticket de métro, un petit tribal affûté au bout des lèvres, ou la patinoire intégrale pour l’effet waouh ! Aujourd’hui, j’essaie surtout de ne pas me marcher dessus, ce sera déjà un grand pas pour mon humanité. Il faut dire qu’avec cette quarantaine forcée, moi, hypocondriaque high level, je ne risquais pas de mettre un ongle dehors. Comme tout un chacun, j’ai donc fait avec les moyens du (dé)bord. J’ai épuisé mon stock de tout, cire, rasoirs, lime à ongles, papier de verre, Opinel®, même la râpe à pieds y est passée. Au bout d’un moment, mon acharnement a fait force d’engrais. Sourcils, moustache, mollets, c’est shifumi du paquet !

NOT TO DO LIST

Et s’il n’y avait que ça. Lait corporel, pschitt à raie (celle du haut), Chardonnay, gélules drainantes, wrap à graisse, doritos, anxiolytiques, piles pour rabbit, vaseline pour le fun, bas les masques et même combat : j’ai usé du système D. Méditation à 9h41 précises pour calmer mes spasmes, oula hop sur C8 pour suer les rillettes de la veille, gommage demi-sel pour l’effet vacances à l’amer, gratin de crozets au lard, sieste, Insta cake avec Mercotte, culin’orgasme avec Cyril, apérovisio digeo, pleurer des rivières à moitié bourrée, dormir et recommencer.

ARRÊTE TON FOIN

Faut pas s’faire des ch’veux blancs, qu’il disait l’autre !!! Avec un programme pareil pendant 2 mois, t’as raison, mate le résultat ! Déjà qu’avant le confinement, tirée à quatre épingles et gaulée comme jamais, j’en étais à 8 mois d’abstinence et autant d’anti dép, maintenant que j’ai un coup sûr, j’ai des allures de burrito en Thalasso, des Birk rose, des racines de 4 centimètres assorties à mes poils, va falloir qu’il s’accroche, l’étalon ! Et comment ! Même pas peur, il est arrivé la démarche victorieuse et le glaive en avant, droit au but il m’a fait la totale ! Pan, goal, 1 : en moins de 2, on s’est co-vidés… Youhou docteur couine, la moquette a pris feu !

©Ivector