mdr

le secret dévoilé

par Virginie Bosc - 28 févr. 2019

la grande embrouille

Zizanie n.f (lat. Zizania, ivraie). Mésentente, discorde. Mettre, semer la zizanie. Voilà pour la définition officielle du petit Larousse. Dans la réalité, il suffit parfois d’un magazine pour ruiner l’ambiance amicale d’un dîner de filles, et afficher les querelles au menu...

Gégé : Salut les filles !... je vous ai apporté Activ', vous avez vu le dossier ce mois-ci ?

Marine : Non, ça parle de quoi ?

Gégé : DE NOUS ! ... Ah, ils ne nous ont pas ratées chez Activ', tous nos défauts sont étalés en pleines pages... Déjà que c’était pas facile de trouver un mec dispo, mais avec leur dossier, préparez-vous à traverser un grand désert affectif ! Demain, j’appelle pour résilier mon abonnement !

Marine : Mais enfin, qu’est-ce qu’ils disent ?

Gégé : MAIS TOUT, JUSTEMENT ! Qu’on est jalouse, obsessionnelle, manipulatrice, vénale, dépensière, chieuse, galère, hystérique, simulatrice, et j’en passe... y en a pour toutes les lettres de l’alphabet, c’est une vraie encyclopédie ce truc-là !

Lise : Remarque, on est peut-être un panel représentatif après tout ! Tiens, par exemple, Isa, tu vas pas me dire qu’après 4 enfants et 17 ans de mariage, t’as jamais simulé ?

Isa : Non mais attends, pour qui tu me prends ? Ma libido se porte aussi bien que ta provocation à deux balles !

Véro : Là, franchement, tu l’as pas volé ! Faut dire que t’es toujours en train de chercher la petite bête...

Lise : C’est ça ! Alors disons qu’à moi toute seule, j’illustre le chapitre Chieuse de ton magazine, je me demande bien à qui s’adresse la lettre V, comme Vénale...

Véro : Moi vénale ? C’est la meilleure !

Lise : Dis, c’est quand même pas moi qui suis allée faire estimer ma bague de fiançailles chez un commissaire-priseur avant de dire oui, j’te rappelle !

Véro : Alors ça, c’est mesquin ! C’était pas pour savoir ce qu’elle valait... c’était pour savoir s’IL M’AIMAIT, nuance !

Lise : Tu vois, c’est exactement à cause de filles comme toi qu’on est considéré par les hommes comme des galères ambulantes ! Le côté femme enfant qui a besoin d’être rassurée, ça gonfle !

Véro : C’est pour ça que t’as opté pour la panoplie working girl, je suppose ? Le genre qui dégaine sa gold avant le dessert, qui se transforme en folle hystérique quand elle découvre une autre brosse à dents dans sa salle de bains, et qui programme ses RDV galants seulement s’il lui reste une petite place dans son agenda ! Non mais attends, c’est quoi ces leçons de morale ?

Cathy : Bon allez ça va, faut pas se fâcher...

Véro : Ah non, toi surtout tu dis rien ! Tu continues tes séances chez le psy et tu gardes tes conseils de névrosée pour toi !

Cathy : NEVROSEE, MOI ???

Babeth : Ecoute, elle a raison, ça fait 6 mois que tu passes toutes tes angoisses dans la bouffe ou dans les fringues ! Y a pas besoin d’un psy pour comprendre qu’acheter une nouvelle robe, ça fait pas de toi une nouvelle femme ! De toute façon, tes robes, tu pourras bientôt plus les enfiler vu que t’es passablement en train de te transformer en bouteille de Perrier !

Babeth : Et puis, tu compenses rien du tout, t’es toujours sous Prozac ! Tu te rends compte que chaque fois que ton banquier t’appelle, tu te fais passer pour ton répondeur ? Même chez Cetelem, t’es black listée !

Cathy : TU SAIS CE QU’ELLE TE DIT LA GROSSE NEVROSEE FAUCHEE SUR SON REPONDEUR ?

Gégé : STOP ! Déjà qu’il va falloir ramer pour convaincre ces messieurs que nous ne sommes pas des monstres, on ne va pas en plus se crêper le chignon !... ah ben tiens, on dirait que j’ai pas tout lu ...

Les filles : Quoi, qu’est-ce qu’ils disent ?

Gégé : En juin, Activ' taille un costard à ces messieurs ! Ça, tu vois, c’est ce que j’appelle l’objectivité de la presse ! Je vais peut-être le garder encore un peu mon abonnement finalement ! ■

© everettovrk