OnlyGirls

appli-sport

par Gaëlle Tagliabue - 8 juin 2020

balance ton con-finé

CONFINÉE MAIS DÉCIDÉMENT PAS RÉSOLUE À SOMBRER DANS LA CATÉGORIE DES CON-FINIS QUI PROSPÈRENT SUR LES ONDES... BESOIN FURIEUX D’OXYGÉNER MES NEURONES QUI FRÔLENT L’ATROPHIE À GRANDS RENFORTS DE THÉORIES FOIREUSES. LE E-SPORT, POURQUOI PAS ? PERSO, J’AI PLUS RIEN À PERDRE...

... Enfin si, les sournois kilos qui risquent de se reproduire à la vitesse d’un virus invasif... A raison de 3 kg en moyenne par semaine, je vous laisse faire le compte, bilan désastreux, si l’on ne se bouge pas un peu.
Mais non, le confinement n’est pas une raison valable pour me faire revenir dare-dare à ma nature première de chamallow de canapé... Il suffit d’ailleurs qu’on me scotche de force à la dite méridienne pour qu’il me monte aux guibolles une incorrigible envie de bouger dans tous les sens. Contradiction quand tu nous tiens...

BE APPLY

J’ai commencé à ramer en moonwalk dans le salon, trois rouleaux de PQ dans une main, le kilo de farfalle dans l’autre et le masque à inhalation en guise de rempart aux postillons intempestifs de la progéniture édentée. Puis j’ai découvert –oh magie des réseaux qui nous tiennent comme des pantins à feu notre vie sociale– une foultitude de sites et d’applis prêtes à vous faire dandiner du fessier à deux pas du casserolier. Merveilleux, j’en ai cauchemardé, le web l’a fait ! En l’an 2020, l’ère du planque-toi ou crève a sonné : je peux moover mon boule devant la télé et bouger-manger5fruitsetlégumes- parjour. Equilibre frais-caire...
Première séance de la journée sur eclub.decathlon avec un cours d’aérosoft, le Véronique et Davina des temps modernes : 50 minutes de défoulement qui m’auront coûté une tasse de café renversée pour step incontrôlé et un regard consterné de cher et tendre regagnant son poste de travail basé entre le dressing et les toilettes. Pôle stratégique d’intervention. Et de poursuivre sur Planet Fitness par une séance de 15 minutes d’abdos-musculo-cardio, de quoi détendre du ciboulot les plus accros.

FONCE PILATES

J’ai enchaîné sur YouTube avec un renfo du haut sur Bodytime, un craque-pas du bas sur Fitness Blender, pour finir par affûter mon péroné sur Tone It Up. Pour garantir une santé mentale optimale, penser à couper le son pour choisir The son, pogo-défoulement en guise d’étirement.
Pour ceux à qui l’accès à l’ordi ou la télé a été rationné à parts égales entre numéro-uno aux platines de sa PS4, numérobis pendue à la 163e rediffusion de l’épisode 7 de la saison 2 des Loud, et l’Homme dont les fonctions sont éminemment plus importantes que les vôtres... et si tant est que vous n’ayez pas encore perdu toute once de dignité, il vous reste normalement votre mobile sur lequel vous pouvez télécharger the apply of your life (qui ne tient plus qu’à un fil, sachez-le). Avec Sworkit, FizzUp, Freeletics... laissez-vous coacher histoire de ne pas céder à la tentation du cyanure dans la pasta della mamma, parce que la cuisine est le dernier bastion qu’il vous reste. Oups ! Le repas du soir a cramé : j’étais en plein Pilates sur YoBoHo Fitness... tellement zen... Le sport à la maison, c’est une question de survie. Les enfants, c’est l’heure de la danse de la tortue... big up...
Sortez si vous voulez, moi je reste encore un peu...

©volodymyr