OnlyGirls

flore minable !

par Delphine Guilloux - 17 mars 2019

diet bactéries

C’EST VRAIMENT TROP INJUSTE... MALGRÉ MES EFFORTS DÉSESPÉRÉS POUR MAIGRIR, RIEN N’Y FAIT, LA BALANCE RESTE OBSTINÉMENT BLOQUÉE SUR UN CHIFFRE INAVOUABLE, ALORS QUE MA « MEILLEURE-PLUS-POUR-LONGTEMPS-AMIE » BOULOTTE À LONGUEUR DE JOURNÉE SANS PRENDRE UN GRAMME ! MAIS FIGUREZ-VOUS QUE JE TIENS MON EXPLICATION ! CE N’EST PAS MOI LE PROBLÈME, MAIS MES BACTÉRIES !

Parfaitement, ces bactéries qui peuplent mon système digestif peuvent m’empêcher de perdre du poids! Et ce n’est pas moi qui l’affirme, mais des chercheurs et médecins de l’Université de Puerto Rico et de la Mayo Clinic de Rochester (Etats-Unis)!

INJUSTICE SUR LA BALANCE

Leurs recherches les ont amenés à affirmer que certaines bactéries, celles qui utilisent les glucides pour fournir de l’énergie au corps, freineraient la perte de poids.
Pour en arriver à cette conclusion, ils ont analysé les données de 26 personnes en surpoids ou obèses inscrits dans un programme de traitement de l’obésité qui impliquait un régime, des exercices et des changements de comportement visant à perdre du poids. Au début du programme, puis 3 mois après, des échantillons de selles ont été prélevés afin d’analyser le microbiote intestinal des participants. Pendant ces 3 mois, les participants ont perdu en moyenne 3,7 kilo. Cependant, ils ont été séparés en deux groupes :
- le groupe A, composé de 9 personnes, avec une perte de poids «réussie» - soit au moins 5% de leur masse corporelle perdue - soit en moyenne 8 kilo de moins sur la balance,
- le groupe B, composé de 17 personnes ayant perdu moins de 5% de leur poids, soit en moyenne 1,5 kilo. Cette perte de poids a été considérée comme infructueuse.

BONNES OU MAUVAISES BACTÉRIES : THAT IS THE QUESTION !

Les scientifiques ont observé que la flore intestinale des membres du groupe B était composée de beaucoup plus de bactéries «mangeuses de glucide» par rapport à l’autre.
Les personnes du groupe A, où la perte de poids a été un vrai succès, avaient des quantités plus élevées d’une bactérie appelée Phascolarctobacterium, tandis que celles du groupe B regorgeaient d’une bactérie appelée Dialister. Les chercheurs suggèrent ainsi que, parmi les personnes ayant du mal à perdre du poids, leurs bactéries intestinales auraient tendance à mieux utiliser les glucides, fournissant plus d’énergie au corps. Même si c’est plutôt une bonne chose, la capacité de ces bactéries, chez les personnes cherchant à perdre du poids, pourrait être un frein important.

POUR MIEUX MAIGRIR, JE SOIGNE MON MICROBIOTE

Ainsi, si ces recherches sont confirmées, on pourra véritablement affirmer que les personnes ayant une plus grande quantité de bactéries utilisant les glucides répondraient mieux à un régime faible en glucides. Essayer de changer la composition des bactéries intestinales en utilisant des approches ciblées comme les probiotiques pourrait également être une piste pour favoriser la perte de poids.
Il existe des cures de probiotiques qui peuvent vous apporter ces précieuses bactéries dont vous manquez, mais en premier lieu, il est conseillé de vous orienter en priorité vers une alimentation saine et variée, composée de probiotiques naturels comme le chou fermenté, le pain au levain, les légumes fermentés ou le kéfir. Ces produits contiennent une variété importante de bactéries, dont celles nécessaires pour vous aider à perdre du poids.

Delphine Guilloux
Naturopathe et Iridologue