OnlyGirls

guerrière en hiver

par Delphine Guilloux - 30 déc. 2018

adieu mélancolie !

C’est un peu comme si nous étions programmés chaque année… les jours diminuent, la lumière se fait plus discrète, les jours gris s’enchaînent, et vous avez l’impression qu’une fois encore, votre moral suit cette courbe descendante. Bref, la dépression saisonnière est là.

On peut néanmoins voir le bon côté de choses. Un peu d’introspection après l’été est toujours bonne à prendre… Pour peu que cela ne s’éternise pas ! Pour vous aider à passer ce cap sans encombre et retrouver rapidement votre énergie de superwoman, voici quelques remèdes de mon cru, sans passer par la case antidépresseurs.

LA BONNE HUMEUR DANS VOTRE ASSIETTE

Pour lutter contre cette mélancolie, rien de mieux que d’adapter votre alimentation. Fuyez les apports trop importants en sucres, aliments industriels, ou tabac et alcool qui ne feront qu’entretenir votre tristesse. Par contre, jetez-vous sur les oléagineux (amandes, toutes les noix, noisettes), ainsi que les légumes et les légumineuses (haricots secs, pois chiches, pois cassés, lentilles). Ces aliments sont particulièrement riches en magnésium, potassium et vitamines du groupe B, déterminants pour nourrir votre système nerveux.

ADIEU TRISTESSE

Savez-vous que ce sentiment est souvent associé à des taux trop bas de certains neuromédiateurs, comme la sérotonine ou la dopamine ? Or, sans ces neuromédiateurs, impossible de jouer à armes égales avec les mauvais jours.

Certaines plantes ou oligo-éléments contiennent ces éléments précieux qui vont vous aider à redresser la barre.

Précurseur de la sérotonine, le Griffonia est un neuro-modulateur du système nerveux. Cette plante est considérée comme un excellent antidépresseur naturel sans les effets secondaires. Elle aide à retrouver calme, sérénité et qualité du sommeil. De plus, cette plante agit également comme modérateur de la faim car la sérotonine est impliquée dans l’inhibition de l’appétit pour des aliments glucidiques, riches en calories.

Des études cliniques ont mis en évidence l’effet antidépresseur du safran sur des patients atteints de dépressions légères à modérées. Cette plante contient du tryptophane, précurseur de la sérotonine, de la mélatonine et de la niacine. Le safran joue un rôle essentiel dans la régulation de l’humeur, de l’anxiété, de l’appétit et du sommeil.

Une de mes plantes préférées : la mélisse pour son action calmante tant sur le système nerveux que le système digestif. On ne la présente plus, la valériane est connue pour favoriser la détente et contribuer à maintenir un bon équilibre nerveux. Elle soutient le bien-être mental en cas de tension et de stress et favorise un repos nocturne et sain. Une plante venue de la médecine ayurvédique est particulièrement intéressante, l’ashwagandha qui agit comme un dopant du système nerveux. Idéale pour ceux qui se sentent épuisés dès le matin, ou sujets à l’anxiété.

Du côté des minéraux, faut-il le répéter, celui dont nous avons le plus besoin est le magnésium ! Outre son rôle dans l’assimilation du calcium pour la sphère osseuse, il intervient dans le mécanisme du flux nerveux en tant que cofacteur de la production de la sérotonine.

Dès les premiers signes de baisse de moral, tournez-vous en priorité vers ces solutions naturelles qui vont aideront à gérer cette période propice à la mélancolie…

© Viacheslav Iakobchuk
Delphine Guilloux
Naturopathe et Iridologue