OnlyGirls

j'ai testé
la cosmeto maison

par Magali Buy - 27 janv. 2019

on fait la peau pote

Après les graines dans l’assiette, les smacks aux arbres ou les incantations lunaires, la cosmétique maison monte au créneau. Shampoing sec, baume pour le corps ou nettoyant visage sans savon, roulés sous les aisselles ? Manches et curiosité remontées, flacons fétiches sur la sellette, en route pour l’aventure home made, on n’arrête pas le progrès !

Je le sens, je vais encore tomber sur la bonne parole bio, moustache et poils sous les bras, pâle et sans déo, celle qui laisse un parfum d’huile essentielle dans son dos. Et pourquoi sa crème serait-elle meilleure que la mienne d’abord ? Péché d’orgueil ou simple préjugé, rendez-vous est pris à Annecy avec Mademoiselle Cosmétique, on va vite être fixé !

COSM’ETHIQUE…

Il est environ 10 heures quand Dianna m’ouvre la porte de son atelier, Mademoiselle, c’est elle. Fraîche et spontanée, elle se laisse porter par le rose de son boubou coloré et elle casse en une seconde l’image terne et ébouriffée que je m’en faisais. Ouf ! Rassurée !

Sur la table, multitude de pots, flacons et autres petites fioles n’attendent que moi, j’ai hâte de fabriquer mes potions !

Maniaque aux contours, et pas que du visage, la désinfection obligatoire arrive comme une bénédiction. Je prends un malin plaisir à alcooliser, mains, set de table, balance et tout accessoire utile : fouet, spatule, maryse, coupelle et bol en alu… Ça sent la dînette et la gourmandise à mélanger : c’est quand qu’on commence - en tapant des pieds -?!?

ÇA BALANCE PAS MAL !

Contre toute attente, je ne tiens plus en place. Qui eut crû que jouer à la petite chimiste bio me plairait autant ? Mais attention, Dianna insiste, s’amuser, c’est bien, mais il ne faut pas faire n’importe quoi non plus. L’adaptabilité est primordiale, il faut évaluer et équilibrer en fonction, un produit qui convient à sa voisine ne conviendra pas forcément à ma tante Martine. Plutôt sensé, non ? Cheveux secs, peau normale, tour d’horizon et calculs d’apothicaire faits, y’a plus qu’à !

J’ai passé deux heures à peser, huiles, poudres, eaux, cires, beurres, arômes et petits palets… J’ai fouetté et mélangé avec soin pour travailler les textures, transvasé et fait fondre le tout pour aromatiser à mon goût : chocolat, coco ou noisette... Que du bonheur à étaler ! J’ai même eu le temps de faire un baume à lèvres spécial hiver, double ration de pâte à tartiner, on en mangerait !

Mon seul bémol revient quand même à l’odeur de certains ingrédients bruts : beurre de karité façon fumier ou eau de bleuet astringente au nez, ça décoiffe, même si c’est vite oublié.

ÇA M’EMBALLE !

Mais j’attendais la dernière étape, oh combien primordiale pour moi : le packaging ! J’hésitais entre papier journal, sac recyclé et boîte en carton moche, mais pas de peau, encore un pied de nez ! Si Mademoiselle Cosmétique cuisine la nature à la spatule, en aucun cas elle n’oublie l’emballage dans sa formule. Je suis repartie avec mon shampoing sec en forme de cannelé, de petits pots transparents et un stick à lèvres accordé. Bien pensé, bien tourné, hop je passe au crible !

FACE À FACE

Après plusieurs jours, je dois dire que je suis agréablement surprise. Au vu de ma tignasse rêche et sauvage, le shampoing passait véritablement au crash test. Si je n’aime pas la texture peu moussante que j’ai du mal à appliquer sans prendre une crampe aux deux bras, je reconnais en revanche, que le résultat dépasse mes attentes. Doux et très facile à coiffer, moins de volume qu’à l’accoutumé, j’ai le cheveu propre et apaisé, c’est validé !

En ce qui concerne le nettoyant visage à la poudre d’amande, il est facile d’utilisation et peut même faire office de gommage. Mon visage retrouve sa peau de bébé sans s’assécher, ma jeunesse par contre, toujours pas !

Quant aux baumes, je suis partagée. Si je trouve celui du corps difficile à étaler sans creuser goulûment dedans, j’ai un coup de cœur absolu pour le lipstick choco-noisette. Facile à faire, il n’est ni trop dur ni trop mou, suffisamment costaud pour résister aux aléas d’un sac à main maltraité et véritable plaisir pour les lèvres à tout moment de la journée, surtout au goûter !

Essai transformé et validé, il ne faut jamais vendre ma peau d’ourse avant d’avoir testé !

Le baume à lèvres express

Pour un pot d’environ 10 gr. il vous faut :

  • 7 g de beurre de karité
  • 3 g d’huile végétale au choix (avocat, abricot ou Jojoba)

Faites fondre le karité au bain-marie, ajouter l’huile. Une fois le mélange fondu et homogène, retirez du feu et coulez dans un petit pot. Mettez au frigo pour accélérer la prise pendant au moins 1h et c’est prêt ! Ce baume peut être utilisé par toute la famille et se conserve au frais et à l’abri pendant 3 mois maximum. Vous avez évidemment la possibilité de l’aromatiser, mais au vu de la multitude d’huiles et d’arômes existants, il est indispensable de se tourner vers un professionnel pour être sûr de choisir un produit non toxique.

+ d’infos :
mademoisellecosmethique
.com

© srady / © 9dreamstudio