OnlyGirls

j'ai testé
le ski therapy

par Julie Hainaut - 5 févr. 2019

j'ai testé le ski therapy

Chaussures qui serrent, doigts de pieds frigorifiés, buée sur les lunettes, respiration haletante, moufles pleines de neige, forfait perdu… Soyons honnête : ce qu’on préfère, dans le ski, ce sont les pauses gourmandes. Et puis, on a entendu parler du «ski therapy», cette méthode qui permet de gagner en aisance et en plaisir, sans penser chocolat ou vin chaud à chaque virage (même à 15euros l’un). On a testé. On a aimé.

On a une révélation à vous faire : en réalité, l’important, ce n’est pas le planté du bâton. C’est la respiration. Et cela change absolument TOUT. L’appréhension des virages, celle des fous de glisse qui vous coupent la priorité, celle du tire-fesses qui nous hante depuis nos 6 ans, celle de tomber et de ne plus jamais se relever... Cette méthode a été mise en place par Annie Breyton de l’école Ski Cool de Val Thorens dans un but : prendre confiance. Idéal quand on a eu une mauvaise expérience et qu’on hésite à rechausser ses skis, ou simplement pour se libérer du stress.

LÂCHER-PRISE (ET LES BÂTONS)

La séance commence le matin dès 9h15 sur les pistes, à l’écart de la foule, sans les skis. “L’idée est de se recentrer sur soi, de ne pas se laisser influencer par l’extérieur, de lâcher le mental”, précise Annie. Formée à la relaxologie, initiée au Kriya Yoga, experte en Tai-chi et sophrologie (entre autres), cette monitrice experte de la neige (elle a couru 4 ans en Coupe d’Europe en ski alpin et a obtenu le record du monde de ski de vitesse en 1982) nous apprend à rester en contact avec nos sensations via des exercices de respiration : haussement des épaules, respiration ventrale… A la clé : une détente express (la bonne humeur et la bienveillance d’Annie y contribuant fortement). Ça fonctionne. La preuve : on a pensé ni au chocolat ni au vin chaud.

PRENDRE DE L’ASSURANCE (ET UN CHOCOLAT CHAUD)

Après une quinzaine de minutes d’exercices de respiration, on chausse les skis et on suit Annie dans les descentes. S’en suivent de multiples exercices dont l’objectif est d’améliorer sa technique de ski sans pression, de se sentir de mieux en mieux dans ses positions. On lève une jambe pour améliorer son équilibre, on garde les deux bâtons dans la main de la jambe d’appui avant de les transvaser sur l’autre main après le virage pour gagner en stabilité… Et aussi, on fait «l’oiseau» : les bras ouverts, les bâtons dans le vent, la poitrine gonflée, on prend la mesure du moment avec cette impression de décoller à chaque virage. Bonus : cette sensation de prendre enfin l’espace qui nous est dû, cet espace vital qui empêche les mauvaises ondes de pénétrer. A la fin, après un debrief, on repart avec les poumons dilatés, les lèvres coincées aux oreilles et le plein d’assurance, bien décidées à prendre notre place dans ce monde (et un chocolat ou un verre de vin chaud parce que quand même…).

+ d’infos :
ski-cool
.com - 221 € par personne pour 5 jours (9h15-11h30)

© vitaliy_melnik
Julie Hainaut