OnlyGirls

le clitorisqué ?

par Emmanuel Allait - 11 avr. 2019

c'est parti mon cli-cli !

SI LE PÉNIS EST ÉTALÉ EN LONG EN LARGE ET EN TRAVERS, QUE CE SOIT DANS LE PORNO, LES MANUELS SCOLAIRES, OU SUR LES MURS DES TOILETTES PUBLIQUES, LE CLITORIS, L’ORGANE DU PLAISIR FÉMININ, RESTE, LUI, LARGEMENT TABOU, MÉCONNU ET SURTOUT, SOUS-UTILISÉ. TROP D’HOMMES NOTAMMENT NE LUI ACCORDENT QU’UNE FURTIVE ATTENTION AVANT DE PASSER AUX CHOSES SÉRIEUSES, LA PÉNÉTRATION, OU PIRE, LE ZAPPENT CARRÉMENT. SUCH A SHAME !

Imaginerait-on l’entraîneur de la Juventus se passer de Ronaldo, et laisser sur la touche son meilleur atout pour la quête du Graal ? Bien sûr, le match peut se jouer quand même, mais il sera moins spectaculaire et la victoire moins assurée. En fait, comme l’a affirmé avec humour le site parodique le Gorafi, le problème est que «89% des hommes pensent que le clitoris est un modèle de Toyota, 7% affirment qu’il a un rapport avec une divinité de la mythologie égyptienne. Les 4% restants disent n’avoir jamais entendu parler d’une telle chose». Une blague bien sûr, mais pas tellement éloignée de la réalité ! 

NE ME CLIT' PAS...

Les hommes ont des connaissances très hétéro-clit’ sur le sujet. Non Loulou, la méthode «bourrin» de José Garcia dans «la Vérité si je mens», «Je vais lui casser les pattes arrière, elle ne pourra plus s’asseoir», n’est pas la méthode idéale pour propulser la femelle humaine au septième ciel. Plus inquiétant encore, selon une étude française de 2016, un quart des filles de 15 ans ne savent pas qu’elles possèdent un clitoris et 83 % ignorent sa fonction érogène. Toute une éducation à faire ! C’est ce qui a conduit, en mars dernier, quatre femmes à lancer une pétition en ligne pour «un enseignement du clitoris dans tous les manuels de SVT», dont il est largement absent. L’héritage d’une histoire clitoridienne mouvementée.  

HARO SUR LE CLITO !

Pendant des siècles, il a été mis à l’index, accusé d’encourager l’onanisme, la nymphomanie ou l’hystérie. Les passions se sont déchaînées, entre apologie, haine et indifférence. Au XIXème siècle, on se rend compte qu’il ne sert qu’au plaisir et n’a aucune utilité dans la reproduction, et donc, pourquoi ne pas le retirer ? La jouissance des femmes fout la trouille aux hommes, et la mutilation commence. Chirurgicale. 6000 clitos disparaissent encore aujourd’hui chaque jour dans une excision barbare. Psychologique. Freud, ennemi numéro 1 du clito, a expliqué que la femme ne trouvait son plaisir que dans la pénétration vaginale. Heureusement, depuis une vingtaine d’années, la bête fait son come-back. On la connaît mieux. Qu’il soit berlingot, bouton, haricot, ou petit pois, cet appendice érectile est plus compliqué qu’on ne le pensait. La partie émergée de l’iceberg, riche de 8000 terminaisons nerveuses (contre 6 000 pour le pénis), se prolonge en une double arche à l’intérieur du corps. Au total, une mécanique de précision de 11 cm, qui mène directement sur l’autoroute du kif.

VIVE LE ROAD CLIT'

A condition de ne pas se ruer dessus comme un mort de faim ! Contact direct ou périphérique, en solo ou en duo, allers et retours, lents, rapides, doigts (servez–vous de vos 10 doigts bon sang !), langue, sextoy, d’infinies possibilités s’offrent à vous. Nul besoin de GPS pour le trouver. Il suffit d’être à l’écoute pour éviter la navigation à vue. Vous êtes perfectionniste ? Pourquoi ne pas envisager la méditation orgasmique ? 15 minutes de caresses à prodiguer à votre Chouchou, sans contrepartie. YouTube regorge de tutos-clito qui vous enseignent comment devenir un virtuose du bouton de rose. De quoi laisser une grosse impression lors de votre prochain rencard. Rien ne vous empêche par ailleurs de faire passer la stimulation clitoridienne au premier plan. Plus qu’un apéro, elle est un dîner à part entière. Alors la prochaine fois, mesdames, réclamez ! Et messieurs, écoutez !