OnlyGirls

les nouveaux codes
de la beauté numérique

par Christine Mouez Gojon - 23 janv. 2019

belle en hd

L’industrie des cosmétiques est en mutation, largement influencée par la culture numérique. Make-up, soins et vocabulaire ad hoc s’adaptent, en référence aux réseaux sociaux et aux nouvelles technologies.

Oublie le selfie intempestif ou délibérément spontané. La technologie des écrans, smartphones et autres tablettes est si pointue qu’elle ne pardonne pas la moindre imperfection. La preuve : il existe même des fonds de teints, des poudres sensés être «selfie ready». Toujours prête ! Dans ton sac, tu glisses ton InstaBlush, ou ton poudrier Insta-Marc (clin d’œil appuyé à Instagram, des fois que…). Silence, on tourne.

RADICALEMENT FLOU

Le maquillage HD répond aux contraintes de l’image numérique. Réservé jusqu’alors aux professionnels, il est accessible au grand public. Un large panel de marques, des plus prestigieuses aux plus confidentielles, en propose. Si on devait décrire en un mot ce make-up nouvelle génération, ce serait «blurring» : flou, en français. Les fonds de teint promettent de «flouter» le visage, comme le logiciel photoshop, pour une impression peau lisse, zéro défaut. Textures légères, liquides, mais à haut pouvoir couvrant, se travaillant en finesse, pour un effet «nude». Poudre libre, matifiante à base de silice au fini velouté et naturel. Des formules nouvelles à adopter au quotidien. Juste au cas où les paparazzis seraient au coin de la rue…

NOUVEAUX CODES

Si tu es une star planétaire, sous les feux des projecteurs, la tendance serait plutôt au «full beat face». Entends par là, in french : «maquillage à la truelle». Outrancier, il se traduit par une mise en beauté inspirée du «contouring» pour être vue de loin : contour du visage insistant, pommettes saillantes, sourcils très épais, rouge à lèvres abondant et qui déborde de la bouche… C’est le look, You Tube ou Instagram pour un résultat top sur les écrans.

DOCTEUR SNAPCHAT ?

Le concept des «filtres numériques virtuels», inspirés des selfies asiatiques via l’application occidentale Snapchat a aussi changé le rapport à la beauté : tu prends une photo, une vidéo de ton visage et tu ajoutes des modifications virtuelles pour atteindre des critères de beauté impossibles à obtenir dans la vraie vie… Plus fort que photoshop. Attention aux effets pervers de ces filtres magiques. Leur usage pourrait devenir obsessionnel au point de ne plus savoir à quoi tu ressembles.

EFFET BOUCLIER

La culture numérique induit également des besoins nouveaux en matière de soins de beauté. Des sérums et des rollers lissants sont dédiés au «tech-neck». Ce sont ces vilaines rides qui apparaissent sur le cou à force de se pencher sur ton ordi ou ton mobile. Il existe aussi des crèmes-boucliers et des lotions pour protéger le visage contre l’agression des ondes émises par la lumière bleue. Elles sont accusées de faire vieillir prématurément la peau… Des produits qui relèvent d’un nouveau combat anti-âge de la cosmétique.

+ d’infos :
Chez qui les trouver ? Wunder2, Revlon, smashbox, Make Up for ever, L’oréal, Cargo, Dior, Lancôme, Marc Jacobs…

© stasnds