OnlyGirls

marie lledo,
les robes de mariées pop !

par Céline Leclaire - 3 oct. 2018

marie pop in

Un peu d’astuces, d’espièglerie, c’est la vie de Marie ! Baba des mariées cools, celles qui disent oui en baskets, elle met un point d’honneur à privilégier le confort et la légèreté dans ses tenues «pop couture». Être une femme libérée, finalement, c’est si facile !

Jamais sans ses ciseaux ! C’est un peu la devise de Marie. La couture, la pétillante trentenaire l’a donc dans la peau depuis un petit moment. Après avoir passé ses diplômes des Métiers de la Mode, Artisanat et Métier d’Art dans le sud de la France, elle participe à des concours de créateurs. Puis, il y a quelques années, la petite cigale d’Aix-en-Provence décide de soulever les montagnes et s’installe au pied des sommets grenoblois, à Vizille. Elle y ouvre une atelier de retouche, confection, customisation… Les demandes de robes de mariée augmentant chaque année, de fil en aiguille, elle se spécialise dans la «tenue de marié». Car oui, il n’y a pas que la robe dans la vie ! Se marier en pantalon ou en blouson Teddy, ça tourneboule les codes du mariage traditionnel et c’est ce Marie chérit…

Marie Lledo

BE POP !

Son atelier-boutique se nomme désormais Marie Lledo, Maison de Couture Pop. “Pop pour populaire. En principe, mes créations ne dépassent pas 1500 euros. Et puis, je viens d’un quartier populaire d’Aix-en-Provence où j’ai été bercée par des influences urbaines, rap, hip/hop… J’ai toujours trouvé que les baskets, c’était très joli, et en plus ce petit côté androgyne me plaît beaucoup…” C’est dans cette histoire personnelle qu’elle puise ses inspirations allant du rock métal (car fan inconditionnelle de Marylin Manson !) à l’art déco, en passant par une certaine nostalgie des années 20 et 70, ou encore les styles victorien ou carrément gothique ! “J’aime passer de l’ombre à la lumière, transformer un vêtement noir en habit de marié blanc. C’est tout un paradoxe pour moi-même qui m’habille quasiment tout le temps en noir !”

CRÊPE PARTY

Dans toutes ses créations, elle arrive à insuffler ce côté crépitant, ce petit vent de folie unique, en mariant les matières. “Je travaille beaucoup le crêpe satiné, cela se tient bien, dure dans le temps et ne jaunit pas. Une très belle alternative à la soie que je n’utilise guère. C’est mon côté animaliste qui me travaille. Je trouve cela absurde d’ébouillanter des milliers de chenilles pour un mètre de tissu…” Et oui, Marie ne fait pas dans la dentelle ! Ou plutôt, si, elle adore même celle de Calais : aucune concession n’est possible sur ce point. Selon les demandes, elle utilise aussi le macramé de coton, le tulle, le lin… et purée, on allait oublier la mousseline de crêpe ! Moderne et infroissable, le top du pop ! Elle récupère également des bouts de vêtements, des morceaux d’histoire de ses mariées… tout un symbole, un supplément d’âme.

ROCK AND LOVE

“Ce qui me plaît surtout, ce sont les rencontres avec les futures mariées. Ici, c’est un peu comme si on buvait un café entre copines, le moment est propice aux échanges et aux confidences. Je crois que j’attire les personnes qui ont beaucoup de points communs avec moi et cela devient un challenge incroyablement intéressant de leur créer leur tenue : légère, confortable, sublimée… avec une petite touche rock’n’roll ! Par exemple, une de mes mariées de cet été voulait une belle robe dos nu avec du maintien, pour pouvoir danser. Je lui ai alors confectionné une tenue inspirée du film Grease qu’elle adore, avec jupon et traine amovibles. Sur la piste de danse, c’est son mari qui lui a enlevé pour qu’ils puissent danser : une belle surprise car il ne s’y attendait pas et tout le monde pensait que la robe était d’un seul tenant ! Leslie quant à elle voulait une robe dans un style elfique, à partir de dentelle récupérée sur la robe de sa maman. En plus, comme avec son chéri ils sont fans de Star Wars et de Disney, il fallait faire quelque chose qui rentrait dans leur univers… et qu’elle pouvait porter avec des baskets ! Un beau défi pour une robe qui ne ressemble à aucune autre…”

Marie part alors souvent du patronage de base d’une des robes qu’elle crée pour ses collections, qu’elle retouche, recoud, agrémente de dentelle ou de perles… et pour accessoiriser le tout, elle confectionne voiles, peignes, couronnes et nœuds papillons des mariés.

SANS CÉRÉMONIE

Pour sa collection 2019, elle bouillonne déjà : “Je voudrais travailler quelque chose de différent, entre le vêtement urbain et la mariée moderne… avec toujours une petite touche gothique ! J’ai toujours cette envie de sublimer la femme comme le font les maisons Mugler, Alexander McQueen, Jean-Paul Gaultier, Elie Saab… ou encore Vivienne Westwood ! Ces mouvances anglaises qui viennent de la rue, j’adore !” Un joyeux kaléidoscope d’influences qui l’inspirent aussi dans sa deuxième passion : la déco. Avec son chéri, ils retapent d’ailleurs des maisons où ils font revivre l’ancien, dans un esprit brocante pop pop pidou foisonnant, où tous les styles se mélangent. “Même si je me tiens au courant des tendances, je crois que je reste un peu à côté de la plaque… et c’est ce qui plaît à mes mariés finalement !” Plaque à part, laissons «Marie Pop In» s’envoler vers ses nouveaux défis magiques…

+d’infos :
marielledocouture
.fr

Photos : Carolann Volmat