OnlyGirls

méthode suée

par Christine Mouez Gojon - 8 sept. 2019

hammam mia ou sauna... qué calor !

TU SERAIS PLUTÔT DU GENRE DÉTENTE À L’ORIENTALE OU REMISE EN FORME VERSION SCANDINAVE ? HAMMAM OU SAUNA ? ENTRE CHALEUR SÈCHE ET HUMIDE, LAQUELLE DES DEUX TECHNIQUES TE SERAIT LA PLUS BÉNÉFIQUE ? ATTENTION, ÇA VA CHAUFFER !

Le sauna est né en Finlande pour purifier le corps et l’aider à vaincre certaines maladies. Le hammam qui nous vient du Maghreb est son équivalent oriental, mais en version chaleur humide. Ils ont en commun de procurer détente, relaxation, d’éliminer les toxines, mais sans promesse de perte de poids. Faut pas rêver !
Pour autant, chacun dans leur registre, ils donnent des réponses adaptées à des pathologies à visées médicales et esthétiques. Des bienfaits liés à la différence de qualité et d’intensité de la chaleur qu’ils distillent au sein des espaces qui sont réservés à leurs adeptes.

HA MAMAM BOBO...

Dans la salle carrelée du hammam, tu vas te retrouver comme dans un jour de «fog» à London. Tu ne distingues même pas ton voisin. Claustros s’abstenir. La chaleur est saturée en humidité à presque 100%. Tu vas y rester une vingtaine de minutes à transpirer un max... Mais tu respires. Excellente thérapie pour les bronches, les maux grippaux. Pas d’effet kiss cool, mais presque ! Le «plus», c’est la vapeur d’eau (à laquelle sont éventuellement intégrées quelques huiles essentielles ciblées) qui, en pénétrant dans les voies respiratoires, fluidifie les mucosités qui encombrent le nez et les bronches. C’est un peu comme si tu avais la tête au-dessus d’un bol d’eau chaude... Comme une fumigation, mais en plus grand ! Cette vapeur moite entraîne une vasodilatation. Pour suivre, une bonne douche froide provoque un choc thermique favorable à un raffermissement des vaisseaux sanguins : bonne circulation, élimination de mauvaises graisses, dilatation des pores, décontraction musculaire, répit pour ton système nerveux.

QUI, SAUNA, SAUNA...

Tu es dans une cabine en bois chauffée entre 70 et 100°C. Une chaleur sèche dont le taux d’humidité ne dépasse pas les 20%. Elle relaxe, stimule la sécrétion d’endorphine, hormone du plaisir et atténue la douleur. Elle renforcerait ton système immunitaire et, par induction, ta résistance aux agressions. Une chaleur bénéfique sur tes douleurs musculaires. Un soin idéal en cas de courbatures ou d’arthrose. La sudation importante entraîne une respiration plus profonde, et donc régenérante favorable à un meilleur sommeil. Le sauna finlandais (au charbon de bois) est aujourd’hui concurrencé par le sauna à infra rouge d’origine japonaise avec une température plus supportable pour les novices, avoisinant les 50°C. Soins déconseillés aux personnes cardiaques, hypotendus, souffrant d’urticaires et d’eczéma. En cas de problèmes veineux, que choisir ? Dans l’idéal, ni l’un, ni l’autre. A défaut, la chaleur humide du hammam. Respecter 2 heures après le repas pour faire une séance de l’un ou l’autre, et ne pas consommer d’alcool ni avant, ni après et... ni pendant, forcément !