OnlyGirls

mode
- claire de lune -

par Céline Leclaire - 13 sept. 2019

cou de foudre

ANCIENNE ATHLÈTE DE HAUT NIVEAU, CLAIRE CHAPOTOT AVAIT PEUT-ÊTRE UN NOM PRÉDESTINÉ DANS LA FABRICATION DE CHAPEAUX, MAIS POUR SA RECONVERSION, C’EST DANS LES CACHE-COUS QU’ELLE TENTE LE COUP ! QUAND UNE SNOWBOARDEUSE TAILLE LE TISSU COMME ELLE TRACE SES COURBES DANS LA POUDREUSE, CELA SONNE COMME UNE JOLIE BALADE AU CLAIRE DE LUNE...
Claire Chapotot ©fou d'image

C’est en cherchant un accessoire à porter sur les pistes de ski qui pourrait faire la différence que Claire Chapotot a imaginé ses cache-cous «Claire de Lune». Il faut dire, que sur les pistes, elle y est tout l’hiver... Monitrice à Val Thorens, elle l’a aussi été au Grand-Bornand, son village de cœur. Elle a également fait partie de l’équipe de France de snowboard de 2008 à 2014, participant même aux Jeux Olympiques de 2010 à Vancouver. Elle a ensuite arrêté sa carrière en équipe de France après ceux de Sotchi. Mais comme elle est un peu casse-cou, elle en a profité pour faire un petit passage sur le circuit coupe du monde freeride... A 29 ans, elle partage désormais son temps entre les sommets enneigés l’hiver, les sentiers de randonnée l’été, les voyages en Asie entre les deux... et la couture !

ÇA VAUT LE COU !

Depuis 2014, elle a lancé sa petite entreprise de cache-cous, d’abord pour elle donc, puis, elle a commencé à en fabriquer pour sa famille, ses amis... “J’aime les trucs originaux que personne n’a. Quand je monte à Paris, j’en profite pour choisir mes tissus. Sinon, je marche beaucoup au coup de cœur. Pour moi, le cache-cou, c’est un accessoire de mode, il ne doit surtout pas être sobre et passe-partout !” Et pour le coup, sur les pistes, ses créations ne passent, en effet, pas inaperçues : de l’écossais, de la laine, du sequin, des paillettes, de l’imprimé léopard ou des couleurs bien punchy, rien ne l’arrête, Claire tente le tout pour le cou ! Doublés de polaire, ses cache-cous lui ressemblent : dynamiques, chatoyants et hauts en couleurs... 100% cousus main, au ski ou en ville, il y a mille façons de les porter.
Ses créations uniques, elle les propose en édition limitée, car au travail à la chaîne, elle préfère la chaîne des Aravis, là où elle crapahute tout l’été... Championne devenue styliste, elle n’a pas fini de décrocher la lune pour réaliser ses rêves les plus cou’l.

https://www.facebook.com/clairedelunemadeinfrance/

Louis Garner