OnlyGirls

oligo ?
allez go !

par Delphine Guilloux - 9 juin 2020

oligo élémentaire !

LES VITAMINES ET LES MINÉRAUX, ÇA OUI, VOUS CONNAISSEZ. RARES SONT LES PRODUITS NON ENRICHIS EN VITAMINES C OU D, OU EN MINÉRAUX, TELS LE CALCIUM OU LE MAGNÉSIUM. MAIS AVEZ-VOUS DÉJÀ ENTENDU PARLER DE MOLYBDÈNE, DE BORE OU DE GERMANIUM ? DES OLIGO-ÉLÉMENTS ESSENTIELS, PETITS, MAIS COSTAUDS !

En grec «oligo» signifie petit. Appartenant à la famille des nutriments, les «oligo-éléments» sont présents en petite quantité dans notre alimentation, et jouent leur rôle dans la belle machinerie de notre organisme. Ils sont appelés olgi- éléments lorsqu’ils représentent une masse inférieure à 1mg pour 1 kg dans notre corps. En effet, point trop n’en faut, car en grande quantité ces éléments pourraient s’avérer toxiques. Trop de cuivre, de cobalt, d’or ou de fer, nous n’y survivrions pas.
La terre contient naturellement ces éléments dans sa composition. Plus la terre où les légumes et les fruits sont cultivés est riche, plus ces aliments contiendront des minéraux, et des oligo-éléments. Mais, même s’ils se doivent de se faire tout petits et discrets, leur présence est indispensable à notre organisme.

DISCRETS, MAIS SUPER EFFICACES !

Ils interviennent dans nos échanges métaboliques (digestion, respiration, hormones...), et contribuent à la protection et à la bonne régénération de nos cellules. Une carence en oligo-éléments peut s’avérer une source de vraie complication ou pathologie. Malheureusement, au fur et à mesure des cultures intensives et des divers traitements qu’elle subit, la terre s’appauvrit en minéraux et oligo-éléments.

CHACUN SON BOULOT

Il existe deux sortes d’oligo-éléments, les essentiels et les non essentiels. Les 9 oligo-éléments essentiels à la vie sont le lithium, le fluor, le silicium, le chrome, le manganèse, le cuivre, le fer, le zinc et l’iode. Parmi les «non essentiels», on peut citer, pour leur rôle intéressant : le bore, le cobalt, le germanium, le molybdène, l’or, l’argent, le phosphore, le potassium.

LA NÉCESSITÉ DU SECOND RÔLE

Comme au cinéma, un premier rôle n’est rien sans le second. Dans la famille oligo-éléments, c’est pareil. Prenez rien que le Germanium : ce nutriment intervient particulièrement dans les maladies dégénératives telles Alzheimer ou Parkinson, la sclérose en plaques ou certains cancers. On le trouve dans l’ail, le ginseng ou le shiitaké, à condition que la terre nourricière en contienne!
Le molybdène tient son rôle dans les anémies, les caries, et anti-inflammatoires du système digestif, notamment à conseiller pour les personnes intolérantes aux sulfites (vins, fruits secs...), la maladie de Crohn, ou le syndrome de l’intestin irritable. On en trouve surtout dans les abats ou les légumineuses.
Les oligo-éléments existent sous forme liquide catalysée. Certaines cures peuvent être particulièrement bénéfiques si elles sont bien conseillées par un thérapeute.

© ViDi Studio
Delphine Guilloux
Naturopathe et Iridologue