OnlyGirls

passe-moi l'éponge !

par Christine Mouez Gojon - 4 nov. 2019

on met la gomme

SANS GOMMAGE... C’EST TROP DOMMAGE ! LE SECRET D’UN GOMMAGE RÉUSSI PASSE PAR LE CHOIX DES ACCESSOIRES. GANTS, BROSSES OU ÉPONGES, ILS ONT CHACUN LEURS SPÉCIFICITÉS ET OFFRENT UNE ALTERNATIVE INTÉRESSANTE AUX BROSSES ÉLECTRIQUES.

Procéder à une exfoliation régulière du visage et du corps permet de stimuler l’épiderme en petits mouvements circulaires, d’éliminer toxines et cellules mortes responsables d’une peau terne, tout en la nettoyant en profondeur pour assurer une meilleure pénétration des produits de soin.

DES GANTS À TOUT FAIRE

Le gant est l’accessoire incontournable. On le trouve sous plusieurs formes et dans des matières variées. Le gant de crin et le loofah sont naturels et économiques. Ils émoussent les impuretés, tonifient la circulation, combattent la cellulite et sont préconisés pour préparer la peau avant une épilation. Le gant de crin est le plus connu. Il est tressé en crin d’origine animale (bœuf, cheval, chèvre), ou végétale (palmier, agave). Il est suffisamment abrasif pour que son usage soit déconseillé sur le visage, et aux épidermes sensibles. Il s’utilise sur peau humide pour ne pas l’agresser et pas plus d’une fois par semaine pour laisser le temps à la barrière naturelle de se reconstituer.
Le loofah brut (usage visage et corps) s’assouplit au contact de l’eau. Un peeling doux indiqué pour les peaux fragiles au quotidien. Pratique, sa poignée, pour une prise en main facile. Fibreux, il est extrait d’une cucurbitacée tropicale dont il fournit une éponge composée à 100% de fibres végétales. Il s’utilise plusieurs fois par semaine, et bien l’essorer après chaque utilisation.
Le gant de Kessa (d’origine marocaine) ressemble au loofah et à l’éponge Konjac. C’est un gant de toilette moins rugueux que le crin. Il s’utilise seul ou avec du savon noir pour tous types de peau, mais n’est pas adapté pour le visage.

TOUT EN DOUCEUR

L’éponge Konjac est la dernière folie cosmétique ! Fabriquée artisanalement, cette racine, plus douce qu’une éponge de mer est utilisée depuis plus de cent ans par les Japonaises. On la mouille pour la faire gonfler. Elle désincruste les pores et active la micro circulation sanguine. Elle s’utilise seule ou imbibée de quelques gouttes de ton démaquillant. Soin de beauté au quotidien, elle nettoie en profondeur. Un effet tonique, anti âge, défatiguant.

TU PEUX TE BROSSER !

Les brosses aux poils plus ou moins rigides éliminent les impuretés et le sébum du visage des peaux sensibles. Les «spéciales» corps ont une forme ronde avec une anse en tissus pour bien les tenir en main. Pensez aux fleurs de douches légères, aux couleurs vivifiantes qui gomment et nettoient en faisant abondamment mousser le savon. Pour poncer, la pierre ponce ou le mhakka, en argile avec prise en main très ergonomique et motifs en relief à frotter sur les coudes, les genoux, les pieds... Sans oublier les sangles de massage pour le dos, dotées de deux poignées pour chouchouter cette zone difficile à atteindre, à moins d’être un contorsionniste de talent.

© Wayhome Studio