OnlyGirls

Relax, il y a l'otonamaki !

par Christine Mouez Gojon - 11 juin 2019

emballé, c'est pesé...

C’EST LA NOUVELLE THERAPIE DE RELAXATION QUI CARTONNE DANS L’ARCHIPEL NIPPON : L’OTONAMAKI. RIEN A VOIR AVEC DES MAKIS AU THON... MAIS ON DIT QUE C’EST BON QUAND MEME. TU TE LAISSES JUSTE EMBALLER, ET EN VINGT MINUTES, TU VAS TE SENTIR « DEBRIDEE »... SANS PERVERSION.

Cette méthode est censée atténuer les problèmes de posture, de jointure, de rigidité du corps. En un mot, te faire gagner en flexibilité musculaire, te rendre les jambes, les hanches et les épaules plus souples. Des maux typiquement citadins.
L’otonamaki est une technique élaborée par une sage-femme japonaise, qui s’inspire de l’emballage des nourrissons (l’ohinamaki), ainsi placés dans une position qui les rassure. Une pratique traditionnelle ancestrale, pour aider à leur bon développement mental et physique.

DANS DE BEAUX DRAPS !

En traduction littérale : « Otona » signifie adulte. « Maki » fait référence au mouvement de l’enroulement. Il s’agit d’une forme d’emmaillotage extrême puisque le corps est entièrement emballé dans un tissu blanc, fin et élastique, qui laisse quand même passer l’air... Le thérapeute noue le tout pour bien le rigidifier. Si t’es claustro, c’est pas forcément un bon plan pour te détendre. A l’intérieur du baluchon, tu es assis en tailleur, reproduisant la stature du bébé dans le ventre de sa mère, tandis que tu es bercé par le thérapeute, avec une infinie douceur, de gauche à droite et d’avant en arrière, gagné par un sentiment de bien-être et de sécurité... Juste un bercing pour t’apaiser, avec la légitime envie de t’isoler, de t’évader, loin de ce monde cruel. Un soin peut-être un tantinet régressif, pour ne pas dire autre chose ? Il n’empêche que te faire emballer comme un gros cadeau, ça n’arrive pas tous les jours... Et tu paies pour ça... A savoir, environ l’équivalent de 30 euros le quart d’heure. Un bémol, l’establishment médical n’est pas vraiment convaincu des bienfaits de ce rituel. En effet, cette étrange posture à répétition pourrait déclencher des problèmes de colonne vertébrale...

SM ? SÉRÉNITÉ MAXIMUM...

Une séance d’otonamaki pour les esprits coquins, ne serait pas sans rappeler celles du bondage japonais sur le tatami. Un comportement à connotation SM qui consiste à ligoter son partenaire, à lui infliger les supplices du sac d’enfermement, de la camisole et autres carcans... Mais non, l’exercice d’otonamaki est juste « Relax, Max ». Sous les draps, en guise de tente individuelle, dans des salles ad hoc, aucune connotation sexuelle n’est au programme. Au mieux, tu peux juste t’amuser à te faire peur à l’image du gentil Casper. Mais enfin, croire aux fantômes à ton âge, est-ce bien raisonnable... ?