Pis Paul

monsieur & madame
frédéric charpentier et victoire barrucand

par Frédéric Charpentier et Victoire Barrucand - 31 janv. 2020

mâle heureux

Chez Activmag, les femmes commandent : «Fred tu es convoqué au stade en tenue de sport vintage. On va illustrer Madame et Monsieur de façon explicite !» Bienveillantes ? En short par 4°C c’est pas forcément humiliant, surtout avec mes pom-pom-fans trop choutes ! Madame au sifflet dans le rôle de Cruella est crédible, car un homme à l’assaut des 7 travaux ménagers se doit d’être coaché !

Fred
Le «mâle et diction»... ou l’aventure exaltante d’un andhropologue au Pays des Femmes et de leur fascinant mode de pensée !

Ado, quel poster figurait au-dessus de ton lit ?
Lew Alcindor basketteur mythique américain.

Et aujourd’hui ?
Une bibliothèque bien garnie en livres et BD.

Le premier vinyl que tu as acheté ?
« Harvest » de Neil Young.

Le dernier morceau téléchargé ?
Tory Kelly dans sa reprise d’Hallelujah.

FAN DE...

Quelle est ton actrice préférée, qui te touche ?
Karine Viard une touche-à-tout catalyseur d’émotions et Camille Cottin pour son humour inné et son visage incroyablement expressif. (PS : Fanny Ardant et Dora Tillier sont sublimes dans La Belle Epoque !).

L’artiste dont tu adorerais avoir une création chez toi ?
Un tableau peint par Valentine ma fille.

Ta chanteuse préférée, que tu doubles sous la douche ?
Zaz, une voix et des textes sortis des tripes.

Ta styliste ou couturière préférée ?
Les femmes stylistes du Slip Français.

L’humoriste qui te fait mourir de rire ?
Blanche Gardin et ses textes imprévisiblement géniaux !

Quelle est l’auteure que tu dévores ?
Anna Gavalda pour son humanité.

La championne que tu admires ?
Marie-José Perec pour ses magnifiques victoires et sa foulée sublime.

Ta femme de média préférée ?
Fabienne Sintes sur France Inter, pour se réconcilier avec le journalisme.

La femme politique qui te fascine ?
Angela Merkel pour son art politique et sa longévité au pouvoir.

La femme de l’histoire que tu admires ?
Marie Curie pour ses découvertes sur la radioactivité et pour sa force de caractère dans un monde masculin.

Ton héroïne ?
La femme «formi, formidable» de la chanson d’Aznavour.

Vic
Bras droit et parfois gauche, kleenex, éponge, psy, clown, boîte à idées... secrétaire de rédaction, quoi...

Ado, quel poster figurait au-dessus de ton lit ?
Patrick Juvet, dégrafé du magazine Podium.

Et aujourd’hui ?
Ben j’ai trouvé mon Patrick Juvet à moi, avec moins de cheveux, brun et hétéro...

Le premier vinyl que tu as acheté ?
Après Big Bisous de Carlos ? France Gall, Dancing Disco.

Le dernier morceau téléchargé ?
Du rap US.

FAN DE...

Quelle est ton actrice préférée, celle qui te touche ?
Catherine Deneuve au caractère bien trempé et femme-femme. Elle dit ce qu’elle pense et se fiche du consensuel. Je la trouve touchante et juste dans tous ses rôles. Sinon Meryl Streep, ou Marylin pour le glam. I wanna be kissed by you, juste you... j’connais par cœur et je l’avais chantée en 5e... la tronche des bonnes sœurs... !

L’artiste dont tu adorerais avoir une création chez toi ?
J’ai beaucoup d’œuvres de ma fille, à ses débuts. Une production riche, mais assez confuse néanmoins. Autrement, je ne vois pas. Ça coûte la peau des fesses -surtout les miennes- et ça me donne autant d’effet qu’un steak tartare.

Ta chanteuse préférée, que tu doubles sous la douche ?
A tue-tête, France Gall... Plutôt Si maman si que Résiste, trop entendu. Mais sous la douche, je ressemble plus à Nina Hagen !

Ta styliste préférée ?
Ça fait 40 que je m’habille pareil. D’ailleurs, j’aurais dû garder mes fringues, dont une Moncler métal bleu, qui ne valait rien à l’époque ! Je vis en jean toute l’année. Je mise tout sur les accessoires. A vous d’imaginer la vie qui va avec !

La femme humoriste qui te fait mourir de rire ?
Chantal Ladsou, sa gouaille. Elle sait croquer divinement la relation du couple usé, désabusé, mais toujours aimant finalement.

Quelle est l’auteure que tu dévores ?
Dévorer, un grand mot, 4 pages et je m’endors. Tatiana de Rosnay, pour ses histoires de famille, des sagas où je retrouve des maisons de vacances, des souvenirs, des émotions.

La championne que tu admires ?
Fan de tennis, alors Amélie Mauresmo. Je la trouve animale et sexy et je l’admire d’avoir affirmé son homosexualité. Le milieu sportif n’était pas très open à l’époque...

Ta femme de média préférée ?
Christine Bravo. Ou Alessandra Sublet, une nana pétillante, qui assume sans complexe ses bourdes et sait rire d’elle-même. Oui, je sais, ça vole pas haut...

La femme politique qui te fascine ?
Roselyne Bachelot, elle m’épate. Une grande gueule cultivée qui ne se laisse pas du tout intimider, et qui rabat son caquet à qui la cherche. Et ses tailleurs, oh la la...

La femme de l’histoire que tu admires ?
Toutes les femmes de... La femme de l’ombre qui emmène l’homme à sa réussite. Et Lady Di. C’est mon côté princesse et calèche...

Ton héroïne ?
Carmen Cru, tout moi dans 30 ans ! Ou Bonemine, la femme du chef dans Asterix. En fait, le chef, c’est elle !

photos : Téo Jaffre et Jérôme Morin/Fou d'images
Frédéric Charpentier et Victoire Barrucand