quoi ma gueule ?

après la plage,
grand nettoyage !

par Christine Mouez Gojon - 4 oct. 2019

trop "hâlée" au soleil ?

TU T’ES EXPOSÉE... TU T’ES TARTINÉE... TU AS ÉVITÉ LES HORAIRES TROP À RISQUE. MAIS, COMME TOUTES LES «SUNISTAS» DE RETOUR EN VILLE, TU NE VAS PAS ÉCHAPPER À LA RÉPARATION DES DÉGÂTS QUE LES RAYONS SOLAIRES ONT DISPENSÉS INSIDIEUSEMENT. C’EST LE FAMEUX EFFET BOOMERANG.

L’été, le soleil exerce une action asséchante et légèrement anti inflammatoire, mais les rayons stimulent aussi la production de sébum. Pour se protéger, les pores s’obstruent et les imperfections vont s’en donner à cœur joie. C’est que le cocktail eau de mer, chlore et UV peut être redoutable... (on en connaît des meilleurs). Il te faut donc observer deux règles prioritaires : nettoyer ta peau en profondeur, ce qui ne veut pas dire la décaper. L’hydrater, ce qui n’implique pas non plus, de trop la graisser. Et c’est le bon moment pour le faire.

BONNE MINE, PLUS LONGTEMPS

La peau bronzée s’épaissit, puis desquame. Procéder à un gommage en massant avec la pulpe des doigts une fois par semaine est un geste incontournable pour lancer le renouvellement cellulaire. Les gommages enzymatiques agissent en profondeur, sans irriter, contrairement à ceux en grains plus abrasifs. Tu peux aussi plutôt appliquer une lotion peeling à base d’acides de fruits, à condition que ta peau ne soit pas irritée, ni sensibles ou couperosée. Exit, les idées reçues : l’exfoliation n’émousse pas le bronzage logé dans les couches profondes de l’épiderme. Débarrassée des peaux mortes, tu conserves un joli hâle plus longtemps.

HYDRATER, C’EST GAGNER !

Pour aider ta peau à se reconstruire, des agents réparateurs, à la fois anti inflammatoires et hydratants font bien le job : le Bisabolol, actif cosmétique végétal liquide et huileux, à appliquer directement sur la peau ou à incorporer, quelques gouttes suffisent, dans ta crème de soin. Idem pour l’allantoïne aux vertus adoucissantes et cicatrisantes. En complément des crèmes réparatrices, la Centella Asiatica qui augmente la synthèse de collagène, est une plante légendaire aux propriétés anti bactériennes et hautement régénérantes, notamment après une brûlure comme celle causée par le soleil. A retenir également l’huile de rose musquée du Chili, plus précisément conseillée aux peaux matures et marquées à force de lézarder sur la playa. Hydrate avec des crèmes contenant de l’urée aux pouvoirs kératolytiques pour pallier l’accumulation des peaux mortes, sans oublier l’Aloe Vera. Les bienfaits de cette plante grasse en font un produit phare.

RECHARGER DE L’INTÉRIEUR

Tu peux faire une cure de vitamines E, anti-âge par excellence. Elle maintient l’élasticité de la peau, tout comme le sélénium, tandis que la vitamine C stimule la synthèse de collagène et unifie le teint. Et enfin, consomme des oméga 3, de l’huile de bourrache, des poissons des mers froides (harengs, sardines, maquereaux).