quoi ma gueule ?

la chronobiologie :
à chacun son horloge interne

par Christine Mouez Gojon - 10 déc. 2016

la face pile à l'heure

Notre rythme biologique, également appelé « circadien »,
est calé sur le cycle d’une journée de 24 heures. C’est lui qui régule nos systèmes physiologiques. Son dérèglement peut entraîner de graves perturbations. Il est temps de remettre les pendules à l’heure.

A chacun, son horloge interne. La chronobiologie est une discipline scientifique qui étudie l’organisation temporelle des êtres vivants. Elle est le métronome qui fait varier l’activité de nos organes selon la position du soleil : les capacités physiques et intellectuelles sont ainsi scandées... Notre pendule maîtrise les meilleurs horaires de prise d’un médicament pour une tolérance maximale, et une toxicité minimale... Elle gouverne les seuils de tolérance à la douleur plus favorable l’après-midi que le matin... Entre 16 et 18h, on sait que le cœur et les poumons fonctionnent à plein régime. Notre peau, elle aussi obéit à ce timing. On peut savoir à quel moment les produits sont les plus efficaces, et la peau au top de sa forme. Si on se mettait à la cosmétique circadienne pour optimiser nos soins ?

QUELLE HEURE EST-IL ?

L’éclat du teint serait à son apogée à 10h du matin et à son niveau le plus bas au cours de la nuit. Le challenge, c’est maîtriser «l’horaire» de notre peau. Au cours de la journée, les cellules qui assurent l’élasticité de l’épiderme grâce à leur production de collagène et d’élastine sont très actives. Elles luttent contre les agressions extérieures. Il est nécessaire de les aider à bien travailler avec des soins adaptés : utilisez des crèmes gorgées, entra autres, de vitamine C, dont les principes actifs stimulent les fibroplastes. Il semblerait qu’à midi, l’épiderme produise le double de sébum qu’entre 2 et 4 heures du matin. Alors pour pallier une brillance inesthétique, appliquez de la poudre libre, ou bien tapotez votre visage avec des feuillets mâtifiants. Un exercice à renouveler au cours de la journée. Excellent effet buvard.

24 HEURES, CHRONO...

La nuit, changement de tempo. La régénération spontanée, combinée à la déshydratation prennent le relai dès que le soleil est couché. Tous les produits spécifiques fortement formulés en actifs puissants sont donc recommandés, comme les sérums, les ampoules... Les résultats sont probants à la condition, bien évidemment, de se démaquiller... en douceur ! S’il est une bonne habitude de procéder à des gommages réguliers, il est conseillé de pratiquer ce geste de préférence le matin, au réveil après que la peau sereine et en paix, se soit ressourcée.

DÉBRANCHE !

Une mauvaise ou une insuffisante exposition à la lumière sont une des principales causes du dérèglement du rythme circadien. La luminothérapie couplée à une bonne hygiène de sommeil est actuellement le traitement de référence en cas de désynchronisation de notre horloge perso. Insomnie, déprime, surpoids... Chercher l’erreur : job à horaires décalés, travail de nuit, mauvaise alimentation, se coucher quand ça nous chante... A force de brouiller les pistes, on n’est plus à l’écoute de notre horloge biologique. L’idéal, pour la resynchroniser, serait de dormir quelques jours à la belle étoile dans des conditions de lumière naturelle. Se lever à l’aube et se coucher au crépuscule. Observer un jour «off» par semaine, débrancher les ordis, les portables... Faire du sport, marcher, monter les escaliers à pied. Juste revenir à l’essentiel pour retrouver l’équilibre. Rien que du bon sens !

© papa/fotolia