sapé comme jamais

duoo hopeful planque
les bijoux de famille

par Frédéric Charpentier - 14 mars 2018

popaul va pouvoir dormir sur ses 2... oreille(r)s !

Dialogue de dingue dans un slip de mec : Joyeuse interpelle bowl : - «Dis-donc bowly (son diminutif), tu as du réseau, toi ?» - Joy (son petit nom) : «Non? Je ne capte rien. Aurait-il débranché la box ?» - «Non, moi je crois plutôt qu’il a remis son boxer branché…» - La paire : «Il commence à bien nous mettre les boules !!» Et oui, c’est ça la vie en duoo…

C'est une réalité, nous nageons dans les ondes : celles de nos amis, généralement bonnes, mais aussi toutes celles, électromagnétiques, émises par nos équipements ménagers, par notre wifi et surtout notre téléphone portable. Alors comment s’en protéger ? Le DUOO d’Antoine et Romain a pensé à d’abord mettre à l’abri les bijoux de famille de Monsieur. Pour sauver l’espèce ?

A L’EDEC, ON NE GLANDE PAS !

Hiver 2014, les deux étudiants en école de commerce, en stage à Genève et logés à Annecy, sont dans leur voiture pour aller skier. A la radio, une émission parle des risques de cancer associés aux ondes, notamment celles émises par les smartphones. En effet, la chaleur dégagée vers l’oreille peut léser des cellules du cerveau et dans une poche de pantalon peut entraîner une baisse de la fertilité masculine, vu que la spermatogénèse doit se faire à une température inférieure à celle du corps (oui, ActivMag se met à l’info médicale).

Les 2 jeunes hommes se sentent-ils menacés ? En tout cas, bingo, ils viennent de trouver le sujet de leur mémoire de fin d’études. Ils réfléchissent au moyen de bloquer ces ondes malfaisantes. Modifier le tissu de la poche ? Impensable, car le portable ne recevrait plus le réseau, vous imaginez l’horreuurrr ! Il reste alors à mettre l’oiseau et ses 2 sacs dans un coffre-fort. C’est une image, leur pensée est plus créative : “d’autres projets existaient, mais ils ne prenaient pas du tout en compte l’aspect mode et esthétique du produit. Et c’est là où nous avons fait la différence…”, explique Antoine.

SE FAIRE DES ROUBIGNOLLES EN ARGENT

Ils «pitchent» leur projet de slip protecteur devant le responsable de l’incubateur de l’EDEC qui les incite à le développer, ce qui leur convient parfaitement : “Salariés non, auto-entrepreneurs oui!” Ils se connectent au réseau annécien : la pépinière Galiléo et Initiative Grand Annecy leur obtiennent le premier financement pour effectuer des tests probatoires en labo, trouver le bon fil d’argent, puis la technique de tricotage avec l’aide d’Antoine Barthelemy, ingénieur textile annécien, et au final le brevet Silvershell est déposé : du fil polyester entouré de fil d’argent. La réflexion les amène à créer 2 boxers : «le frontal» qui protège du téléphone et «l’intégral» qui protège de toutes les ondes… au niveau des 2 cerveaux, l’ambiance est plutôt «décontracté du gland».

DES VALSEUSES EN TENUE DE BALLES

Mettre le matos à l’abri, c’est bien, mais encore faut-il que cela soit confortable, tu ne gardes pas ton casque de scooter toute la journée, sauf si tu as peur de te faire coincer par un paparazzi ! Alors, le tissu au toucher, il est comment ? “Très souple grâce à un bon apprêtage de la matière.”

Et la durée de vie ? “Nous avons fait des tests sur 52 lavages, ce qui correspond à 1 année de lessive (quoi ? 1 slip par semaine ?), l’idée étant d’en avoir un pour chaque jour (Ouf ! Et bonus côté vente). Nous en avons depuis 3 ans, mais même au niveau de la couleur et du bandeau, il n’y a pas de perte. Nous avons choisi des matières haut de gamme, ce qui justifie nos prix assez élevés.” Mais attention : ne pas laver au-dessus de 40 degrés, l’efficacité pourrait diminuer, don’t burn the burnes.

Puis arrive le lancement : “Pour financer la 1ère production, nous avons fait du crowdfounding, nous voulions lever 12 000€ et nous en avons réuni 13. Nous avons vendu 300 boxers, ce qui nous a conforté sur notre idée.” Pas besoin d’agence de pub au début, car ce type de produit fait le buzz : quand on touche aux bourses des Français, ils veulent toujours savoir comment et par qui ils vont être essorés... Du coup, ils vont pouvoir s’offrir désormais les services d’une attachée de presse. (Pour écarter toute confusion : il ne s’agit pas d’une dame qui serait menottée à une presse de type extracteur de jus.)

La vidéo (très drôle) de l'HOOMME by DUOO

LES BONBONS SUR LE GÂTEAU

L’été dernier, voilà même qu’ils gagnent le Prix Talent de Mode à Lyon, un concours entre des start-ups de mode européennes: “Une grosse surprise, nous ne pensions pas gagner en finale contre 9 autres projets.” Un courant d’ondes positives probablement! “Du coup, on se retrouve avec une boutique à Lyon dans un environnement très «mode» au Village des Créateurs.”

Ils mettent en place actuellement un réseau de distribution à l’étranger, surtout en Asie. Le concept plaît grâce à une communication faite sur un ton léger : “La vidéo l’HOOME diffusée sur M6 - mon invention vaut de l’or - a été reprise de très nombreuses fois sur YouTube.” C’est sexy et apprécié dans le milieu urbain et connecté, ayant un certain niveau de revenus. Les hommes se protègent et les femmes équipent les potentiels futurs pères de leurs enfants.

La réalité actuelle veut aussi que la population plus âgée l’utilise pour se prémunir des cancers. Il ne manque plus qu’un slip Duoo pour Daames qui les protègeraient ovaires et contre tout…

+ d’infos :
duoohopeful
.com

Photos : Laurie Diaz www.studiolecarre.com