toi mon toit

lilm, meubles sur mesure !

par Mélanie Marullaz - 9 déc. 2018

pas de lemi-mesure !

Une carte de France dessinée, des polaroid architecture bioclimatique d’artisans collés un peu partout, sympa la déco des murs chez Lilm à Annecy. Partis d’une idée complètement alambiquée, deux jeunes associés d’une trentaine d’années mettent un coup de pied dans l’univers du meuble sur mesure et sillonnent le pays à la recherche des talents cachés. Ça déménage !

L'histoire démarre quand Anthony Garcia change d’appart’ pour la troisième fois. Il veut un meuble précis, ne le trouve pas et n’en démord pas. Cette fois, il ne fera pas une succursale de chez Ikea ! “Je cherchais un meuble avec du caractère, du bois, du métal de type industriel et des dimensions très précises pour passer entre le mur et le frigo.” Impossible à dénicher, il tape à la porte des artisans, fait le tour des ateliers, découvre les dessous du secteur et se prend au jeu. Ipso facto, ça chemine, il mène l’enquête et tombe sur un vivier d’artisans hallucinants, des passionnés très techniques qui connaissent leur métier sur le bout des doigts, capables de réaliser de super meubles avec leur touche perso, mais à nos dimensions, quelles que soient les tendances et les influences du moment. Ni une ni deux, fini de tourner en rond, action !

Anthony Garcia & Mickaël Gros

C’EST LA RÉVOLUTION

A ce moment-là, Anthony a tout juste trente ans et occupe un poste important d’account manager en Suisse. Son métier, il l’aime et il le fait bien, mais il a la bougeotte et des envies d’autre chose. “J’avais besoin de faire un boulot qui me donne envie de me lever le matin, qui fasse du bien à la société et à moi-même. C’est sûrement un peu bateau, mais c’est la vérité.”

Idée sur mesure en tête, il pousse ses investigations un peu plus loin, rédige son projet et sollicite Mickaël Gros, ami des années lycée grenobloises qui devient dans la foulée son associé. On est début 2017, LILM est lancée et annonce la couleur : “Lilm fait référence à un courant de mode dandy apparu pendant la révolution française, juste après la terreur. Un groupe de gens, Les Incroyables et Les Merveilleuses, ont commencé à créer une tendance vestimentaire particulière, avec des accessoires grandiloquents et une façon de s’exprimer bien à eux. Des gravures et des dessins d’époque montrent d’ailleurs que ce mouvement a permis de rendre la période moins morose. J’ai tout de suite fait le rapprochement avec les artisans, le nom était tout trouvé.” Créer une tendance et un nouveau mode de pensée… Sacrée ambition !

Tabouret en chêne massif & Fauteuil en béton fibré
Tiver Table en noyer et résine noir mat

DE TOUTES PIÈCES

Pour les deux hommes, le principe est simple. Ils veulent rendre accessible la petite merveille sur mesure qu’on ne trouve nulle part, celle qu’on imagine bien là, au milieu du salon, dont on rêve pour la cuisine, le couloir ou la salle à manger, qui va avec le vase de mémé ou la pendule à carillon. Bois, marbre, céramique ou béton ciré, métal, cuir, pierre ou verre soufflé, tous les matériaux sont à la fête et l’éventail des possibles gigantesque !

Remontés comme jamais, ils se forment aux coulisses du métier, accueillent les projets des particuliers et professionnels, cherchent les artisans les plus proches et les plus appropriés, et créent une belle chaîne humaine. “C’est un plaisir de travailler avec eux, la passion est une qualité de communication, on les aide à développer leur activité en mettant en valeur leurs ateliers et de l’autre côté, eux nous aident à avancer et être au plus près des gens. C’est la technologie au service de l’art, l’art au service de l’humain.” Force est de constater qu’ils n’ont pas deux poids deux mesures !

+ d’infos :
lilm
.co/fr

Quentin, artisan Lilm