toi mon toit

made in metal,
la déco au moral d'acier

par Magali Buy - 6 nov. 2018

sophie les bons tuyaux !

Chainaz les Frasses, dans les Bauges, un petit chemin escarpé me conduit chez Sophie Lanvinlespiau. Dans son quartier très Wistéria Lane, elle m’attend sur le perron, pantalon de cuir et petites chaussures vernies à l’appui, difficile d’imaginer qu’elle passe ses journées sur un établi…

Pour être tout à fait franche, je l’aurai plutôt imaginée créatrice de bijoux ou chef cuistot. Accueil 3 étoiles, ligne parfaite, élégante et branchée, je suis tombée à pieds joints dans les clichés. Raté ! Son univers, c’est décaper, monter, visser et boulonner ! Main de velours dans un gant d’acier, elle m’ouvre les portes de son atelier au carré et me livre son histoire de mère au foyer pas du tout désespérée.

Sophie Lanvinlespiau
Presse-livres

BIEN TREMPÉE !

Petite fille, elle se plaît à bricoler aux côtés de son père, maître de travaux en tous genres, gros œuvres ou petits métiers à fabriquer : “C’est un autodidacte. Il a construit la maison, les meubles et toute la déco. Rien ne lui échappait. J’ai baigné dans les machines à bois, le bruit, la sciure... “

Sophie, curieuse et un peu baroudeuse, ne tient pas en place. Elle passe son bac et met les voiles en Guadeloupe. Sacré début dans la vie active ! Bateau sur la baie de Point à Pitre et quotidien les pieds dans l’eau, la jeune fille a 19 ans quand elle revient sur terre à Rochefort, sa ville natale, rêves plein la tête et étoiles dans les yeux. Elle reprend ses marques avant de repartir direction la capitale où tout s’enchaîne et se déchaîne. Employée dans les assurances, elle se marie, devient maman. Mais son mari est muté, et c’est toute la petite famille qui déménage et s’agrandit dans la région d’Annecy. Sophie est désormais maman à 100%, c’est beau, mais ça ne dure qu’un temps…

Support pour plantes et pied de lampe
 “JE VOULAIS FAIRE CE QUE J’AIME, ET CE QUE J’AIME, C’EST BRICOLER...” 
Présentoir à montres

MENTAL D’ACIER…

Les couches culottes et les plats mijotés, c’est bien joli. Les petits grandissent et Sophie est à la pointe de l’ennui : “Je tournais en rond. Une fois le ménage fait, le linge plié et rangé, quoi d’autre ? Je ne pouvais plus voir ma maison en peinture, c’était devenu une prison dorée ! Ça m’étouffait, je me sentais inutile et pourtant j’avais tout.” Il est temps que ça bouge, sa tête joue au chamboule tout, elle cherche quoi faire, pèse les éventualités et tranche dans le vif du sujet : “Je voulais faire ce que j’aime, et ce que j’aime, c’est bricoler. J’ai commencé par rénover du mobilier chiné ou récupéré, je le décapais et je lui redonnais une deuxième vie, histoire de faire d’un vieux truc moche, un meuble génial et hyper vintage comme j’adore !”

On est en 2014, Made in Métal sort des tuyaux… Entre armoires, consoles et établis en ferraille, son truc à elle, c’est la déco industrielle. Elle y met tout son cœur, mais les matériaux sont lourds et son dos dérouille. Contrainte d’arrêter son activité pendant plusieurs mois pour réparer son mal, elle met imagination, méninges et volonté de fer au shaker, son dernier bébé ne peut pas mourir comme ça !

Objets de déco
Porte-bouteilles

ÇA VA CHAUFFER !

6 mois plus tard, équilibre retrouvé, remise sur pied, c’est la résurrection, Sophie est montée sur ressort ! Elle ne veut pas faire du commun et cherche un concept déco original qu’on ne trouve pas partout, du bois, du brut et de l’acier, de l’Indus’ authentique sinon rien ! Force de recherches, le filon est trouvé, le tuyau de plomberie sort de son chapeau, y’a plus qu’à. “J’avais envie d’apporter un petit coté féminin sur un métal très brut, très masculin. Ce matériau léger était pratique d’usage, préservait ma santé, et collait complétement au monde de l’industrie et à mes envies.“ Possibilités infinies, ça ne fait pas un pli !

Financièrement à l’abri, elle reconnaît n’avoir aucune pression pour développer son activité : “je ne fais pas ça pour l’argent, c’est une vraie chance. Mais malgré tout, c’est mon truc à moi et c’est très gratifiant. Je ne suis plus la femme de… plus la maman au foyer étiquetée, je garde du temps pour mes enfants et ma vie de famille, ma maison est redevenue mon cocon, je me sens de nouveau utile, c’est très bien comme ça.”

Serre-livres, support à bouteille, porte serviette, éphéméride, arbre à mugs ou à bijoux, depuis 18 mois, Sophie s’éclate et joue des coudes entre planches de bois, tubes d’acier, vis et gros boulons resserrés. Toujours plus loin, elle ajoute une touche perso en supp’ dans une plante, une tasse ou un rouleau de papier coloré, petit plus déco qu’elle glane un peu partout : “Pour une création encore sous le manteau, je cherchais des mugs en métal vintage. Pendant mes vacances d’été en Slovénie, je suis entrée dans une boutique et je suis tombée dessus : blancs et noirs émaillés, juste sublimes comme je les avais imaginés. Je suis repartie avec, et une seule chose en tête, rentrer à la maison pour bidouiller…” To the go, on n’arrête plus Sophie les bons tuyaux !

+ d’infos :
madinmetal
.com

Supports pour plantes
© pbcscreative