toi mon toit

visite de maison :
activ' sur les hauteurs

par Céline Hassen - 16 nov. 2018

C’est une maison, pas bleue adossée à la colline

Anne et Nicolas sont les auteurs d’une famille recomposée. Lorsqu’ils ont cherché le cocon qui accueillerait leur tribu, ils ne se doutaient pas que celui-ci aurait le confort et l’élégance des plus belles demeures lyonnaises. De beaux volumes, une situation géographique idéale, malgré la décoration démodée dont Anne ferait son affaire, c’est un petit paradis qui accueillera leur nouvelle vie…

Qui n’a jamais posté une photo sur Instagram avec ce fameux commentaire «breakfast with a view» ou encore «Office of the day» montrant un paysage de rêve, un bout d’ordinateur et une tasse de café fumante pour parfaire le cadre ?

Anne et Nicolas avaient sans doute cela en tête lorsqu’ils ont visité cette magnifique demeure, construite vers 1820, sur le terrain de l’ancienne propriété d’un célèbre fabricant de tulle à Lyon. A l’époque on croyait encore au mariage et Lyon battait son plein grâce à ses luxueuses soieries qui faisaient l’objet de commandes royales. Et oui, le roi aimait le tulle, tout comme François Hollande. Et Lyon détenait le monopole de l’industrie textile, avec ses nombreux Canuts !

Le moment, comme le site, est historique, ils le savent. Et lorsque Anne et son époux visitent le lieu, ils se font la promesse de poster chaque repas sur Instagram ou Facebook (pour les moins branchés). Une fleur fraîchement cueillie dans le jardin et nonchalamment posée sur la cheminée avec quelques pétales tombés, ferait également un post génial : «premières roses trémières de l’année (smiley yeux en étoile/rose/cœur…)».

Avec cette pensée commune, le couple s’est regardé, et dit en même temps : “on la prend !”

UNE VUE (A VIEW) À 180 DEGRÉS SINON RIEN

Il leur a été difficile d’échapper au coup de foudre : en franchissant le seuil d’une petite porte, des escaliers mènent vers une première terrasse qui dessert une entrée. Celle-ci donne sur l’étage qui accueillent les chambres. Un second escalier, plus cossu et majestueux cette fois, conduit vers un vaste plateau où se trouve la piscine. C’est ici que se trouve l’entrée principale.

La magie opère : la maison est superbe, avec sa façade à la chaux dont les reflets dorés font écho aux pierres typiques de la région.

Cette propriété occupait autrefois tout le début des balmes de Sainte Foy. Elle se trouve sur un coteau qui était couvert de vignes. Son panorama offre une vue à 180 degrés sur la ville. Soupir…

OUF, IL N’Y A RIEN À FAIRE !

L’ensemble des escaliers a été rénové, tout comme les murs en pierres dorées qui marquent le chemin d’une ancienne voie romaine.

“Heureusement, la maison était en très bon état lorsque nous l’avons visitée, et nous n’avons eu qu’à poser nos valises. Les anciens propriétaires avaient fait d’importants travaux de rénovation à l’intérieur, comme à l’extérieur”, confie Anne qui n’avait pas envie de camper pendant toute la durée des travaux, et encore moins de penser à ceux-ci !

A son grand bonheur, les différents occupants, avaient fait refaire la peinture, repenser la distribution et de nouveaux aménagements… toujours en prenant soin de «préserver les vestiges du passé». Bien inspirés, puisque désormais la bâtisse est classée «monument historique» au bâtiment de France, tout comme les vieilles portes-fenêtres à crémones ainsi que le garde-corps en fer forgé de la petite terrasse.

Des volets peints en bleu azur, quelques oliviers, la piscine et une ravissante fontaine d’origine… on se croirait dans une maison de vacances près de la méditerranée, «ma qué bella», mais ne nous emballons pas, nous ne sommes qu’à Lyon, petite cité surpeuplée, avec son bruit, sa pollution… bref, assez loin de la région italienne tant convoitée.

DUOS GAGNANTS…

Malgré l’ancienneté du lieu, la modernité est de mise grâce au mobilier contemporain et à la décoration actuelle choisie par Anne, qui a tout de même fait un petit effort pour investir la maison. A l’intérieur, la pièce à vivre aussi accueillante et chaleureuse que la propriétaire, se compose d’un salon doté d’une belle cheminée, de mobilier aux teintes claires et de tissus naturels et confortables. Comme un clin d’œil à la façade, les murs sont teintés à la chaux dans des tonalités de gris et de taupe…

Afin d’apporter une petite touche d’exotisme au lieu, la cuisine, fonctionnelle, a été réalisée sur mesure en bois de wengé avec un plan de travail en granit.

Les chambres ont été installées à l’étage. Celle du couple se veut minimaliste et dans des tonalités douces. Ici aussi, Anne s’est dépassé en dessinant la tête de lit, qui accueille quelques tableaux dont elle est l’auteur.

Partout, les matériaux (mais c’est également valable pour le couple) s’associent pour un accord parfait de qualité et d’esthétisme, jusqu’à la piscine, en béton silico-marbreux gris foncé, un matériau qui fait la part belle à la terrasse en pierre de Villebois.

Cette magnifique demeure (mais c’est également valable pour le couple) allie caractère et modernisme, quiétude et douceur de vivre dans un cadre enchanteur... Le pari d’Anne et Nicolas de recréer un esprit de famille unie et soudée est gagné avec brio. Chacun a investi les lieux et trouvé sa place dans ces vastes volumes. On a envie de dire que c’est beau une famille, a tel point qu’on en oublierait presque de poster la photo du petit dernier qui s’est fait des moustaches en buvant son verre de lait (hashtag petit fou/cœur/lol…)

Photos : Frenchie Cristogatin
Céline Hassen